BFM Business

Cette start-up permet à Franprix de livrer ses clients en une heure 

-

- - -

Présente à Paris et dans quelques villes de sa proche banlieue, la start-up espagnole Glovo paie ses livreurs pour faire les courses à la place du client dans le magasin Franprix le plus proche de chez lui. Et s'engage à le livrer dans un délai de 60 minutes maximum.

L'innovation a encore sa place sur le marché de la livraison express urbaine de produits frais. Alors que les géants comme Amazon ou La Poste s'essayent à ce marché à Paris ou dans de grandes villes, une start-up espagnole tente sa chance. Son credo: livrer tout type de marchandise en moins d’une heure avec ses propres coursiers (à vélo ou scooter).

Installée depuis l'été 2016 dans Paris, la start-up barcelonaise Glovo étend son champ d’action à des communes limitrophes comme Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret et Saint-Mandé. Et d'autres communes vont suivre. Mais elle a surtout signé son premier contrat avec une enseigne de la distribution, à savoir Franprix (groupe Casino), déjà allié avec Allo Resto pour livrer des repas à domicile.

Avec Glovo, Franprix a choisi d'ouvrir à la livraison express au domicile de ses clients un catalogue de quelque 300 produits du quotidien parmi lesquels figurent des produits frais, des fruits et légumes ou des boissons. Une fois connecté sur le site web ou l’application mobile de la start-up, le client saisit une adresse de livraison et choisit son panier de produits à la rubrique Franprix.

Assurance obligatoire contre le risque d'accident du travail

Glovo se charge alors de tout. La commande est préparée par l'un de ses coursiers livreurs dans le magasin le plus proche de l’adresse de livraison indiquée. La livraison est "garantie" en moins d’une heure. "Ce sont les livreurs qui achètent les produits et font payer le client à la livraison chez eux" explique Alexandre Fitussi, le responsable de Glovo pour la France, qui gère un pool d'une centaine de livreurs.

La société espagnole travaille avec 14 magasins Franprix mais revendique une centaines d'autres enseignes partenaires utilisant ses prestations pour leurs clients: Mocca Store (réparation de smartphones), Éclair de Génie (pâtisserie) et même un magasin Marks&Spencer.

Enfin, chez Glovo, le coursier-livreur est la fonction centrale et stratégique, au coeur de son modèle économique. S'il est un peu excessif d'estimer que la start-up choie ses livreurs (qui ont tous le statut d'auto-entrepreneur) elles les oblige à se prémunir contre le risque d'accident du travail.

"La seule chose que nous imposons à nos livreurs, c'est de s'assurer auprès de notre partenaire Simplis ce qui leur coûte 10 euros par mois", explique Alexandre Fitussi. Ce mode alternatif détonne alors que certaines start-up de la livraison rapide de repas de restaurants comme le belge Take Eat Easy ayant fait faillite, ont laissé sur le carreau leurs propres livreurs.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco