BFM Business

Cette étude qui montre que l'Apple Watch écrase la concurrence

-

- - Apple (Montage BFM Business)

Apple aurait vendu l'année dernière 8,8 millions d'exemplaires de sa montre connectée soit plus de 51% du total des ventes mondiales de ce type de produits. Le marché des montres connectées est de loin celui qu'Apple domine le plus.

Il y a deux manières de mesurer le succès de l'Apple Watch. Une qui consiste à comparer ses ventes avec d'autres produits comme celles de l'iPhone ou de l'iPad. On peut alors parler de flop puisqu'Apple a vendu par exemple 26 fois moins de montres que de téléphones. Mais cette comparaison n'est sans doute pas très judicieuse. En revanche, si on remet l'Apple Watch dans le contexte de son propre marché (celui des montres connectées), le succès du géant californien est difficilement contestable.

En effet, selon le très sérieux cabinet Juniper Research, Apple aurait vendu 8,8 millions d'exemplaires de sa Watch en 2015 sur un marché global des montres connectées (hors bracelets de type FitBit) qui s'est élevé à 17,1 millions d'unités. Une estimation crédible qui est dans la lignée de celles d'autres cabinets. À titre de comparaison, l'américain n'avait vendu "que" 7,5 millions d'iPad l'année de son lancement en 2010. 

Des compétiteurs balayés par Apple

Autrement dit, à lui seul, Apple représenterait selon les données collectées par ce cabinet, 51,5% des ventes mondiales de montres connectées. Juniper Research n'est pas le seul à sacrer l'Apple Watch. Pour son concurrent IDC les ventes seraient encore bien supérieures, permettant à Apple de s'octroyer une part de marché supérieure à 61%. Et dans les deux cas, il s'agit de volume, c'est-à-dire du nombre de montres vendues. En terme de chiffre d'affaires, sa victoire est encore plus écrasante puisque l'Apple Watch coûte plus cher que la moyenne. 

Ses compétiteurs ont d'ailleurs été, pour la plupart, balayés par Apple. À commencer par les marques qui proposent des montres sous Android Wear. L'OS de Google pour les appareils connectés n'aurait représenté que 10% des ventes de montres en 2015 selon Juniper. Bien loin de ses positions dans le smartphone où il est archi-dominant (80% du marché).

Un marché qui va croître fortement d'ici 2019

Finalement, loin d'être un échec, la montre connectée est même pour Apple le marché où il exerce la plus grande domination. Ni sur le smartphone, ni sur la tablette et encore moins dans les ordinateurs la marque ne possède une part de marché de plus de 50%. Reste à savoir si elle va réussir à la conserver. Sur les autres marchés comme le smartphone et la tablette, l'arrivée de nouveaux compétiteurs a fait baisser les prix et baisser mécaniquement la part d'Apple. Ce qui devrait se produire dans les montres connectées. IDC estime que le marché des smartwatches devrait croître de 42,8% par an en moyenne d'ici 2019. Les concurrents ne vont certainement pas laisser longtemps Apple prendre 50% de ce gâteau.

Frédéric Bianchi