BFM Business

Apple va-t-il céder face à la fronde des actionnaires?

David Einhorn fait trembler Apple

David Einhorn fait trembler Apple - -

David Einhorn, à la tête de la fronde des actionnaires contre Apple, voudrait que le groupe à la pomme soit plus généreux en termes de partage des bénéfices. Réponse mercredi 27 février lors de l’assemblée générale.

Aux Etats-Unis, c'est une semaine décisive pour les actionnaires d'Apple qui se réunissent mercredi 27 février en assemblée générale avec comme arrière-plan la révolte de David Einhorn, du Hedge Fund Greenlight Capital. Il exige en effet qu'Apple soit plus généreux en terme de partage des bénéfices.

Vendredi 22 février, il a gagné une décision de justice contre Apple. Il a remporté une bataille mais n'a pas encore gagné la guerre. David Einhorn est ravi qu'un juge new yorkais lui ait donné raison contre la direction d'Apple. Certes, il s'agit d'un point de procédure. Apple avait prévu d'organiser, mercredi 27 février, un seul vote sur plusieurs questions notamment la question de la rémunération des actionnaires. Le juge ne s'est pas prononcé sur le fond mais sur la forme, estimant ce type de consultation illégale.

Après les iPhones, les iPrefs ?

David Einhorn pense que ce jugement va créer une dynamique parmi les actionnaires d'ici à mercredi. Il demande à Apple d'émettre des actions permettant de distribuer des dividendes majorés. Il exige d’Apple d'être créatif. Et après avoir lancé les iPhones et les iPads, il voudrait que le groupe lance les iPrefs comme action de préférence.

La direction d'Apple affirme qu'elle se conformera à la décision de la justice même si elle avait qualifié la plainte de spectacle stupide. Quant à la question de la rémunération des actionnaires, la direction reste très prudente et attend de voir quel sera le rapport de force à l'assemblée générale.

Jean-Bernard Cadier et correspondant à New York