BFM Business

Apple pourrait être plus généreux avec ses actionnaires

Apple pourrait rémunérer davantage ses actionnaires

Apple pourrait rémunérer davantage ses actionnaires - -

Jeudi 7 février, le fonds spéculatifs américain Greenlight s’est plaint du manque de rémunération des actionnaires d’Apple. Le groupe a donc annoncé qu’il allait réfléchir à un rendement plus élevé.

Apple va-t-il desserrer les cordons de la bourse ? La direction d'Apple a fait savoir, jeudi 7 février, qu'elle allait étudier la possibilité de rémunérer davantage ses actionnaires, ce qui a permis au titre de bondir jeudi de 3% à la clôture. C'est la réponse à la menace de révolte des actionnaires déclenchée ce même jour par le fonds spéculatif américain Greenlight.

David Einhorn est passé à l'attaque à trois semaines de l'Assemblée générale des actionnaires. Cet investisseur bien connu veut clairement déclencher un mouvement chez les actionnaires d'Apple. "Nous, les actionnaires, ne sommes pas assez rémunérés. Ce qui est particulièrement anormal pour une société qui a accumulé de telles montagnes de liquidité. C'est notre argent", lance David Einhorn. "Apple se comporte comme une personne dépressive qui veut accumuler toujours plus de cash pour se rassurer".

Le titre a perdu un tiers de sa valeur depuis septembre

Il est vrai qu’Apple a été particulièrement chiche en dividende, Steve Jobs étant contre. David Einhorn demande à tous les actionnaires de forcer Apple à distribuer des actions préférentielles avec un rendement plus élevé.

Apple a immédiatement senti le danger. La direction publie un communiqué disant qu'elle va étudier cette possibilité. Les grandes manœuvres ont commencé avant cette assemblée générale du 27 février avec des actionnaires d'autant plus inquiets que le titre a perdu un tiers de sa valeur depuis septembre.

Jean-Bernard Cadier