BFM Business

Apple et Samsung pourraient trouver un terrain d'entente dans la guerre des brevets

Apple et Samsung serient enclins à trouver un arrangement pour régler leurs problèmes de brevets.

Apple et Samsung serient enclins à trouver un arrangement pour régler leurs problèmes de brevets. - -

Selon le Wall Street Journal, les deux groupes chercheraient un arrangement pour mettre un terme à la guerre des brevets les opposant. Car d'un côté comme de l'autre, la facture commence à être salée.

Toujours très attendus, les résultats d'Apple seront publiés ce mardi 23 juillet. Les analystes sont plutôt pessimistes: ils s'attendent à une stagnation des ventes et une baisse des profits, dans un contexte de concurrence toujours plus dure, notamment avec Samsung.

Les deux groupes sont adversaires dans les magasins mais aussi devant les tribunaux. Mais de ce côté-là, selon le Wall Street Journal, les deux groupes cherchent un arrangement.

La priorité est, en effet, d’arrêter les frais. Ces derniers mois, Samsung et Apple auraient tenu une série de rencontres privées pour trouver un règlement à l'amiable pour leurs petits problèmes de brevets.

Les deux géants jouent la carte de l'apaisement

Car d'un côté comme de l'autre, la facture commence à être salée. Apple a remporté un méga procès aux Etats-Unis, avec à la clé une amende de 600 millions de dollars pour son concurrent.

De l'autre, Samsung a obtenu auprès de la Commission américaine de commerce international l'interdiction de vente de certains appareils Apple, notamment les iphones 3 et 4 et l'ipad 2 sur le sol des Etats-Unis, au motif qu'ils violent un certain nombre de brevets. Même si la procédure n'est pas terminée, c'est un revers majeur pour Apple.

Pas étonnant donc, que les deux groupes cherchent à trouver un terrain d'entente. Un apaisement d'autant plus souhaitable que les deux groupes sont des partenaires commerciaux majeurs.

Sur le même sujet

Ce qui pourrait d’ailleurs changer : Apple multiplie les initiatives pour réduire sa dépendance à Samsung, notamment en diversifiant de plus en plus ses approvisionnements en semi-conducteurs. Plus question de continuer à gentiment remplir les caisses de son ennemi.

Anthony Morel