BFM Business

Adidas met la main sur Runtastic

Adidas mise désormais sur le sport connecté.

Adidas mise désormais sur le sport connecté. - Adidas attitude NBA - Flickr - CC

L'équipementier sportif allemand a déboursé 220 millions d'euros pour l'acquisition de cette application, spécialisée dans le coaching sportif. Adidas cherche à rattraper son retard dans le domaine du sport connecté.

Prisée par plus de 70 millions de sportifs, l'application Runtastic vient d'entrer dans le giron d'Adidas. L'équipementier sportif allemand a annoncé, le 6 août, l'avoir racheté à son actionnaire principal, Axel Springer, ainsi qu'à ses fondateurs et à un investisseur, pour 220 millions d'euros.

Pour le patron d'Adidas, Herbert Hainer, cet investissement constitue une étape importante "dans notre périple pour permettre de nouvelles expériences sportives de taille mondiale". Adidas est encore peu représenté dans les nouvelles technologies dans le monde du sport qui permettent par exemple à un smartphone de devenir un véritable coach sportif. Tandis que son rival Nike possède quelques longueurs d'avance, puisque après une incursion dans les objets connectés, il développe désormais des logiciels pour optimiser les performances des sportifs.

Compter ses pompes en effleurant l'écran du bout du nez

Née en 2009, près de Linz, Runtastic est disponible en 18 langues. L'entreprise possède des bureaux en Autriche et à San Francisco, qui seront conservés malgré le rachat. En France, l'application était fin juillet le troisième plus gros téléchargement payant sur iPhone.

Runtastic permet d'accompagner les sportifs durant la course à pied, le vélo, et de suivre l'évolution de leur performances et leurs parcours grâce au tracé GPS. Pour ceux qui aiment les défis, il est aussi possible de comparer ses résultats avec ses amis.

Entre gadgets et nouvelles technologies, Runtastic propose aussi par exemple de compter ses pompes en effleurant l'écran du bout du nez, de mesurer sa fréquence cardiaque grâce au capteur de l'appareil photo ou de se distraire pendant la séance avec des histoires de 30 à 40 minutes, avec musique et sons d'ambiance. Et ce n'est qu'un début "Il y a tellement beaucoup plus d'idées, des produits et des optimisations sur lesquelles nous travaillions, nous ne prévoyons pas d'arrêter de sitôt", a déclaré Florian Franco , CEO et cofondateur de Runtastic.

C.C avec agences