BFM Business

5G: les enchères rapportent 6,5 milliards d'euros à l'Allemagne

Quatre opérateurs se partagent les fréquences 5G en Allemagne: Deutsche Telekom, Vodafone, Telefónica/O2 et 1&1/Drillisch.

Quatre opérateurs se partagent les fréquences 5G en Allemagne: Deutsche Telekom, Vodafone, Telefónica/O2 et 1&1/Drillisch. - Pau Barrena-AFP

Ayant duré 52 jours, les enchères pour la cession de deux bandes de fréquences 5G auprès de quatre opérateurs ont atteint 6,5 milliards d'euros outre-Rhin. C'est plus qu'attendu et autant que la somme déboursée en Italie en 2018 par quatre opérateurs dont le français Illiad.

La vente des fréquences radio 5G a rapporté un pactole à l'État fédéral allemand. Au terme de la 497ème itération et de 52 jours d'enchères, la vente de fréquences radio dans les bandes 2 GHz et 3,6 GHz a atteint 6,5 milliards d'euros. 

C'est plus qu'attendu outre-Rhin par les spécialistes du secteur qui avaient misé entre 3 et 5 milliards et c'est autant qu'en Italie, où les enchères avait duré 14 jours en 2018, l'opérateur français Iliad (Free) ayant déboursé 1,2 milliard d'euros pour acquérir une bande de fréquences 5G conséquente dans la péninsule.

"La fin de l'enchère est également le signal de départ pour la 5G en Allemagne et je suis ravi que quatre entreprises aient acheté des fréquences et soient en concurrence pour l'extension du réseau 5G, non seulement pour la nouvelle norme mobile 5G, mais également pour une meilleure couverture mobile", a déclaré Jochen Homann, président de l'agence fédérale des réseaux.

Vodafone et Deutsche Telekom, gagnants de la 5G

Un total de 420 MHz de fréquences a été vendu aux enchères auprès de quatre opérateurs mobiles allemands: Deutsche Telekom, l'ancien opérateur historique, Vodafone, Telefónica/O2 et un nouveau venu 1&1/Drillisch (filiale de United Internet). Les deux grands gagnants des enchères sont l'ancien opérateur historique et son grand rival Vodafone: ils ont déboursé respectivement 2,174 milliards d'euros et 1,879 milliard d'euros, décrochant les mêmes fréquences (deux blocs de 20 MHz dans la bande 2 GHz et un bloc de 90 MHz dans la bande 3,6 GHz).

En France, le processus de vente des fréquences 5G est prévu pour la fin de l'année 2019 mais le prix de réserve (prix minimal) n'a pas encore été fixé par Bercy. La France ne lancera donc les enchères que tardivement comparé à certains de ses voisins (Allemagne, Italie, Espagne),... en espérant que les fréquences attribuées soient disponibles immédiatement, alors que certaines bandes prévues pour la 5G sont encore partiellement utilisées (radars, THD Radio...).

Frédéric Bergé