BFM Business

Pour Le Maire, le patron de Renault "doit rester président de l'alliance" avec Nissan et Mitsubishi

Bruno Le Maire veut que le patron de Renault reste celui de l'alliance.

Bruno Le Maire veut que le patron de Renault reste celui de l'alliance. - STR - AFP

Une semaine après l'arrestation de Carlos Ghosn, le ministre français de l'Économie a posé ses conditions en ce qui concerne l'avenir de l'alliance.

Le directeur général de Renault "doit rester le président de l'alliance" Renault-Nissan-Mitsubishi, a estimé mardi le ministre français de l'Économie Bruno Le Maire, une semaine après l'arrestation au Japon de Carlos Ghosn, déchu de ses fonctions de président de Nissan et Mitsubishi pour des soupçons de malversations financières.

"Dans la gouvernance, il est prévu que le directeur général de Renault soit le président de l'alliance. Cette règle ne doit pas changer. Le directeur général de Renault - actuellement Thierry Bolloré, directeur exécutif par intérim depuis l'interpellation de Carlos Ghosn, NDLR - doit rester le président de l'alliance", a martelé Bruno Le Maire, sur LCI.

Y.D. avec AFP