BFM Eco

Lingerie: un duo d'investisseurs négocie la reprise de Maison Lejaby

Cette acquisition pourrait être réalisée au cours du troisième trimestre 2019.

Cette acquisition pourrait être réalisée au cours du troisième trimestre 2019. - Alain Jocard - AFP

Thierry Le Guénic et Stéphane Collaert, les repreneurs de l'enseigne d'habillement Chevignon (ex-Vivarte) se sont associés à la société Isalys pour faire l'acquisition de 100% du capital du fabricant de lingerie haut de gamme Maison Lejaby.

Pour la reprise de Maison Lejaby, le fabricant de lingerie haut de gamme, ce n'est pas un, mais deux repreneurs qui ont décidé de s'associer. Un duo d'investisseurs, déjà repreneurs de l'enseigne d'habillement Chevignon (ex-Vivarte) aux côtés de la société financière Royer, sont entrés mardi en négociations exclusives avec le groupe Triana pour acquérir la totalité du fabricant de lingerie haut de gamme. Le montant de l'acquisition n'a pas été communiqué.

Pour cette opération, ces repreneurs, Thierry Le Guénic et Stéphane Collaert, se sont associés avec la société Isalys, partenaire et fabricant historique de Maison Lejaby, précisent-ils dans un communiqué. La réalisation de cette acquisition de 100% du capital de Maison Lejaby, qui "reste soumise à la finalisation des discussions en cours et à la levée de conditions suspensives", pourrait être réalisée au cours du troisième trimestre 2019.

Développer son propre réseau de distribution

Les acquéreurs, qui poursuivent ainsi leur stratégie d'acquisition de "marques iconiques françaises disposant d'un savoir-faire particulier", entendent poursuivre les actions de développement engagées depuis 2014 par le fabricant de lingerie, né en 1930 et dont le siège se situe près de Lyon. 

"Le repositionnement de la marque sur le 'premium accessible', la refonte des collections, l'ouverture de boutiques et le lancement du site internet ont permis de renouer avec la croissance sur le marché français", ajoutent-ils sans donner de chiffres. Si l'opération se réalise, et avec le soutien financier de sa nouvelle direction, "la société prévoit d'accélérer le développement de son propre réseau de distribution, condition essentielle de la poursuite de la croissance", poursuit le communiqué.

Maison Lejaby, dont le président depuis 2012, Alain Prost, avait été remplacé à l'été 2015 par Jean d'Arthuys, à la tête de Triana, avait dû supprimer 30% de ses effectifs fin 2014 dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi. L'entreprise, touchée par la crise en Russie et en Ukraine, qui représentaient alors 30% de son chiffre d'affaires (28 millions d'euros), comptait à ce moment un peu plus de 200 salariés.

P.S. avec AFP