BFM Business

 Lactalis condamnée à 250.000 euros d'amende pour avoir pollué une rivière

C'est un affluent de La Vilaine, La Seiche, qui avait été polluée par un déversement de lactose (image d'illustration).

C'est un affluent de La Vilaine, La Seiche, qui avait été polluée par un déversement de lactose (image d'illustration). - Marcel Mochet - AFP

Un incident sur une ligne de production de l'usine de Rétiers avait provoqué un déversement anormal de lactose brut dans la rivière de la Seiche. La filiale de Lactalis étudie la possibilité de faire appel.

Le tribunal correctionnel de Rennes a condamné la Société laitière de Retiers (Ille-et-Vilaine), filiale du groupe Lactalis, à une amende de 250.000 euros pour avoir pollué une rivière. La société devra également verser environ 70.000 euros aux associations de pêche et de protection de l'environnement qui s'étaient portées parties civiles.

"Nous prenons acte de cette décision qui concerne la laiterie de Retiers tout en étudiant l'opportunité d'un appel", a indiqué le service communication de l'entreprise. Le délibéré du tribunal ne porte que sur les intérêts des parties civiles, le préjudice écologique sera jugé à une date ultérieure.

Plusieurs milliers de poissons asphyxiés

L'incident s'est produit le 18 août 2017 sur une ligne de production de l'usine. Il avait entraîné un déversement anormal de lactose brut dans la rivière de la Seiche, affluent de la Vilaine, en raison de la saturation de la station d'épuration de l'entreprise. La laiterie avait attendu quatre jours avant d'alerter les services de l'État.

Selon la Fédération de pêche d'Ille-et-Vilaine, cette pollution avait provoqué la mort de plusieurs milliers de poissons, retrouvés asphyxiés à la surface, sur huit kilomètres, au sud-est de Rennes.

"Une trop grande quantité de lactose a été envoyée à la station d'épuration et avec la sécheresse, ça a fait un cocktail détonnant", avait expliqué le groupe au moment des faits.