BFM Business

Journées du patrimoine: et si vous visitiez des usines?

Les usines aussi ouvrent leurs portes pour les journées du patrimoine.

Les usines aussi ouvrent leurs portes pour les journées du patrimoine. - Ben Reierson - Flickr - CC

Vivantes et authentiques, les usines et entreprises aussi se visitent pendant les journées du patrimoine ce week-end. Petite sélection des meilleurs sites parmi les 5.000 qui dévoilent leurs coulisses.

Ils pourraient visiter des bâtiments officiels, des musées ou des jardins. Mais les Français montrent un engouement croissant pour les visites d'usines et d'entreprises du territoire. 13 millions d'entre eux ont ainsi arpenté sites industriels et couloirs de sociétés en 2014, soit 10% de plus qu'en 2012. Une tendance qui semble suivre celle de l'Urbex (pour exploration urbaine), qui consiste à visiter notamment des sites industriels, souvent à l'abandon et interdits d'accès.

Rien d'illégal ici puisque les entreprises jouent le jeu: à l'occasion des journées du patrimoine ces 17 et 18 septembre 2016, 5.000 d'entre elles ouvriront leurs portes aux visiteurs. Des sites désaffectés, mais aussi des manufactures rutilantes: des usines de traitement des eaux, des rédactions de chaînes de télé, des chantiers navals et même des centrales nucléaires.

Un travail de sécurisation en amont

Ces initiatives leur demandent d'ailleurs une vraie préparation en amont, pour des questions de sûreté. "De plus en plus d’entreprises nous demandent de vérifier que leur parcours de visite est sécurisé", explique Johnny Pirault, responsable chez Bureau Veritas. Afin de "vérifier que le circuit ne permet pas aux promeneurs de s’approcher de machines dangereuses, s’assurer de la présence de casques sur les sites où des objets sont susceptibles de tomber, contrôler les armoires électriques, etc."

D'ailleurs l'usine de traitement des eaux de la Roche-sur-Yon, qui devait initialement ouvrir ses portes, les gardera finalement closes en raison de contraintes de sécurité. Mais il reste plein de possibilités. Pour vous orienter, petite sélection de sites industriels et d'entreprises originales à visiter ce week-end.

> La centrale nucléaire du Bugey

-
- © Philippe Desmazes - AFP

Parmi les nombreux sites qu'EDF va ouvrir au public ce week-end (centres logistiques, laboratoires de recherche, centrales thermiques et hydrauliques) figure la centrale nucléaire du Bugey, dans l'Ain. Les visiteurs pourront découvrir l'unité 1, en cours de déconstruction, et la salle des machines d'une unité en fonctionnement. Une exposition photo et un film sur l'histoire de la centrale sont également proposés.

> Les rédactions de France 3 Picardie et Centre-Val de Loire

-
- © France Télévisions

À Amiens et Orléans, vous pourrez découvrir l'envers du décor de la télévision régionale, de la fabrique et la diffusion d'informations et de programmes. France 3 Picardie et Centre-Val de Loire sont les seules des 24 antennes de proximité de France Télévisions à ouvrir leurs portes pour les journées du patrimoine.

> Le chantier de charpenterie marine de Narbonne

-
- © Office du tourisme de Port-Vendres

En plein coeur du Parc naturel régional de la Narbonnaise, vous pouvez vous balader ce week-end dans l'un des deux seuls chantiers de charpenterie marine français. Celui de Mandirac, à Narbonne, est implanté sur le canal de la Robine qui fait la jonction entre l’Aude et la mer. Le spécialiste de la restauration d'épaves a notamment redonné vie à la goélette majorquine le "Miguel Caldentey", aujourd'hui classée monument historique. Les visiteurs pourront assister à des démonstrations de techniques et savoir-faire.

> L’usine de méthanisation de Renay

-
- © Agricultures et Territoires

Le site orléanais de l'entreprise Ter'Biogaz transforme des effluents d'origine animale et alimentaire pour produire de l'électricité et de la chaleur. Cette usine symbole de la promotion du biogaz, une énergie propre, et de la valorisation des déchets agricoles ouvrira ses portes samedi et dimanche après-midi.

> Le haut fourneau U4 d'Uckange

-
- © Daniel Bracchetti - Flickr - CC

L'ancien site industriel mosellan a été classé au patrimoine culturel en tant que monument historique. Il est aujourd'hui librement visitable et sécurisé. C'est un des rares monuments de la sidérurgie du XXe siècle conservé en France.

> Le Fives Cail Babcock à Lille

-
- © Région IDF - Flickr - CC

L'ex-fleuron de la métallurgie nordiste a participé à la conception de quelques-uns des plus beaux ouvrages de l'ère industrielle, comme le pont Alexandre III et les charpentes métalliques de l'actuel Musée d'Orsay à Paris. Aujourd'hui, il est au cœur d'un vaste projet de transformation urbaine. Ses 16 hectares devraient accueillir d'ici 2023 des logements, un lycée, une pépinière d'entreprise et un grand parc. Vous pouvez en visiter le chantier ce week-end.

N.G.