BFM Business

Diesel: des perquisitions pour "fraude" lancées chez Mitsubishi en Allemagne

Image d'illustration

Image d'illustration - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Des perquisitions ont été lancées chez le constructeur allemand Mitsubishi en Allemagne, et deux équipementiers, signale le parquet de Francfort.

La justice allemande a effectué mardi dix perquisitions dans le cadre d'une enquête pour "fraude" concernant des moteurs diesel installés sur des voitures Mitsubishi, a annoncé le parquet de Francfort.

"Il existe le soupçon que les moteurs sont équipés d'un logiciel" les faisant apparaître moins polluants lors des tests au garage qu'en réalité, a expliqué le parquet.

Mitsubishi n’est pas le seul concerné par cette enquête. Elle vise également "des responsables d'un groupe automobile international", "de deux équipementiers internationaux" ainsi que d'une société commerciale. L'équipementier Continental, deuxième groupe mondial du secteur, a confirmé à l'AFP que trois de ses sites avaient été visés par des perquisitions et que l'entreprise était "citée dans l'enquête en tant que témoin". "Nous coopérons pleinement avec les autorités", a ajouté un porte-parole. Selon la chaîne allemande n-tv, ce sont les motorisations 1.6 et 2.02 diesel qui seraient en cause de normes Euro 5 et Euro 6. Ces motorisations disposeraient d’un dispositif d’arrêt illégal, précise le quotidien Die Welt.

Pauline Ducamp avec AFP