BFM Business

Vers une hausse des prix du gaz cet été ?

Les consommateurs risquent de voir les tarifs du gaz augmenter en raison des lourds investissements des gestionnaires de gazoducs français.

Les consommateurs risquent de voir les tarifs du gaz augmenter en raison des lourds investissements des gestionnaires de gazoducs français. - -

Selon la Commission de régulation de l'énergie, les nouveaux tarifs d'utilisation des réseaux de transport, publié ce mardi 5 mars au Journal officiel, pourraient conduire à une augmentation de 0,5% de la facture des consommateurs.

Après les bonnes nouvelles, celles de l'annonce d'une baisse des prix du gaz en févier et en mars, en voici une mauvaise pour les consommateurs utilisant cette énergie pour se chauffer : leur facture pourrait augmenter de 0,5 % dès juillet.

En cause : les nouveaux tarifs d'utilisation des réseaux de transport de gaz naturel, décidé par la Commission de régulation de l'énergie (CRE), parus ce mardi 5 mars au Journal officiel. Ils augmentent nettement plus que l'inflation afin de financer les investissements des gestionnaires de gazoducs français, GRTgaz (groupe GDF Suez) et TIGF (filiale de Total en cours de cession).

Baisse des coûts d'approvisionnement pour compenser

Ces augmentations entreront en vigueur en avril, mais elles ne devraient être répercutés qu'à partir du 1er juillet sur les tarifs réglementés du gaz naturel. Elles s'ajouteront aux hausses rétroactives consécutives à l'annulation par le conseil d'Etat du gel des tarifs décidé par le gouvernement.

Les consommateurs n'ont plus qu'à espérer que ces mouvements soient compensés par l'évolution des coûts d'approvisionnement en gaz naturel de GDF Suez, orientés, eux, à la baisse depuis le début de l'année. Ce qui a déjà conduit à deux légères baisses des prix du gaz en deux mois (-0,5% en février et -0,3% en mars).

Coralie Cathelinais avec AFP