BFM Business

Sunpartner: vers des panneaux solaires transparents, souples et ultra-minces

Sunpartner vient de transposer vers des supports souples et ultra minces Wysip, sa technologie capable de transformer n’importe quelle surface en source d’électricité d’origine lumineuse

Sunpartner vient de transposer vers des supports souples et ultra minces Wysip, sa technologie capable de transformer n’importe quelle surface en source d’électricité d’origine lumineuse - Sunpartner Technologies

Sunpartner Technologies poursuit sur sa lancée. La jeune entreprise française, qui a mis au point un composant photovoltaïque transparent capable de transformer n’importe quelle surface en source d’électricité d'origine lumineuse, vient de réaliser une première mondiale: une transposition vers des supports souples et ultra-minces.

Charger son téléphone à la lumière du soleil voire artificielle. C'est l'une des innovations majeures mises au point par SunpartnerTechnologies. D'emblée sa technologie Wysips a séduit le secteur de la téléphonie ou encore du bâtiment. La mariée est encore plus belle puisque le Français vient de réussir le tour de force de permettre la migration vers des surfaces souples et ultra -minces. Il s'agit d'une première mondiale. Les deux technologies développées par Sunpartner sont concernées, Wysips® Crystal, pour fournir un apport d’énergie aux systèmes électroniques nomades avec écran, et la technologie Wysips® Glass, destinée à la réalisation de vitrages transparents fournisseurs d’énergie.

Pour des vitrages et des écrans de téléphonie

Historiquement, elles étaient développées sur des substrats verre dont l’épaisseur était de 0,5 mm. La recherche a permis de réaliser la même opération sur 0,1 mm d’épaisseur. "Le verre devient souple quand il est très mince" explique Ludovic Deblois président de Sunpartner Technologies. Le niveau de production d’énergie est identique à celui obtenu sur des verres épais. La transparence est même très sensiblement améliorée. Le marché qui s'ouvre est colossal: toits ouvrants, hublots d’aviation, lanterneaux de véhicules de loisir, le bâtiment, mais aussi les fabricants d’écrans et de smartphones. Toute surface peut devenir intelligente et productrice d'énergie. L’industrialisation est en phase de démarrage . Elle permet d’envisager leur mise sur le marché d’ici 18 à 24 mois pour les applications vitrages transport et écrans de téléphones mobiles.

Bientôt des textiles photovoltaïques

Pour pouvoir accélérer l'industrialisation, Sunparner envisage la création de joint-ventures avec des grands noms des verres fins. Ludovic Deblois fourmille de projets. Prochaine piste: comment optimiser la gestion de l'énergie d'un téléphone mobile. Il sera possible d'analyser l'usage que chacun fait de son téléphonie afin de limiter sa consommation. On devrait en savoir plus dans quelques mois.

Autre projet: le textile fil photovoltaïque. Les cellules seront déposées directement sur une fibre mélangée avec des fils. Les applications sont multiples: stores électriques, bâches, serres mais aussi textiles intelligents dans le domaine du sport. Des capteurs pourront être intégrés directement dans le vêtement. La BPI a déjà apporté son soutien financier à hauteur de 7,2 millions d'euros. Les premiers produits pourraient voir le jour en 2019.

Nathalie Croisé