BFM Business

Siemens arrête son activité dans le solaire

Le solaire allemand a notamment pâti de la baisse des subventions accordées par le gouvernement.

Le solaire allemand a notamment pâti de la baisse des subventions accordées par le gouvernement. - -

Le groupe allemand n'a pas réussi à trouver de repreneur pour racheter sa division énergie. Il vient donc d'annoncer, ce 17 juin, sa fermeture d'ici à 2014, menaçant 280 emplois en Israël.

Le groupe allemand Siemens va mettre définitivement fin à ses activités dans le solaire. Ce lundi 17 juin, la société a annoncé ne pas avoir réussi à trouver de repreneur pour racheter sa division d'énergie solaire. Elle va donc progressivement mettre à l'arrêt cette division, la fermeture définitive étant prévue pour le printemps 2014.

Cette fermeture affectera 280 emplois, principalement en Israël, précise le Handelsblatt, qui note que Siemens a racheté la société israélienne Solel Solar Systems pour 285 millions d'euros en 2009.

Une déroute due à la concurrence et à la baisse des subventions

Le groupe allemand souhaitait devenir le leader mondial de la thermie solaire, mais ce pôle n'a pas été à la hauteur des attentes en raison d'une concurrence féroce, notamment des entreprises chinoises, et des baisses des prix.

Ce dernier phénomène a été provoqué par la baisse des subventions publiques accordées par les autorités. En février 2012, les autorités allemandes ont annoncé une très forte réduction du prix d'achat garanti aux producteurs d'électricité photovoltaïque, pour éviter une envolée des prix.

La fermeture du site devrait coûter environ 50 millions d'euros, explique Handelsblatt.Siemens va honorer les commandes en cours et arrêter ses activités solaires progressivement.Le groupe dit chercher avant tout à trouver des solutions à l'amiable pour les salariés concernés.

J.M. avec AFP