BFM Business

Pourquoi cet opérateur téléphonique se lance dans la vente d'électricité

Mint Énergie vise un portefeuille de 50.000 clients d'ici à 2019. (image d'illustration)

Mint Énergie vise un portefeuille de 50.000 clients d'ici à 2019. (image d'illustration) - Stéphane Florin - AFP

Créé en 2000 à Montpellier, l'opérateur téléphonique Budget-Télécom vient de lancer Mint Énergie, sa marque dédiée à la fourniture d'électricité. L'entreprise héraultaise voit en cette activité un important relais de croissance.

"Facturer des minutes de communication ou des kilowattheures d'électricité, c'est quelque chose de facile" glisse d’emblée Kaled Zourray, le directeur général de Budget-Télécom. Fondé en 2000, l'opérateur téléphonique low-cost, qui revendique 200.000 abonnés (mobile, ADSL, fixe ...), vient de vivre des années difficiles avant de retrouver, en 2016, l'équilibre financier.

Les résultats sont désormais satisfaisants (8,1 millions d'euros de chiffre d'affaires et 1,2 million d'euros d'Ebitda) mais "il a fallu trouver pour l'entreprise un solide relais de croissance, explique le dirigeant. Or, aujourd'hui, c'est assez compliqué d'en trouver dans le secteur des télécoms." Une raison qui a poussé Budget-Télécom à s’intéresser au marché de l’énergie et à créer Mint Énergie, qui entre donc dans le cercle des fournisseurs alternatifs d'électricité, comme Eni, Lampiris ou encore Proxélia. 

"Diversifier nos activités via la fourniture d'électricité ce n'est pas quelque chose de compliqué" explique Kaled Zourray à BFM Business. "Il existe de fortes similitudes entre les télécoms et l'énergie. Nous fournissons dans les deux cas un service et facturons des clients" développe le chef d'entreprise.

Souscription en ligne et électricité 100% renouvelable 

Nouveau fournisseur d'électricité en France, Mint Énergie mise sur une offre 100% digitale et sur de l'électricité 100% verte pour séduire ses (futurs) clients. En clair, la souscription d'un abonnement ne peut s'effectuer qu'en ligne. Une opération extrêmement simple à effectuer (à condition de se munir de sa dernière facture d'électricité et d'un relevé d'identité bancaire).

Mint Énergie ne propose, pour l'instant, que deux offres commerciales, dont l'une offrant une modulation tarifaire heures pleines/heures creuses. Par rapport aux tarifs pratiqués par les opérateurs historiques que sont EDF et Engie (ex-GDF Suez), le nouvel énergéticien promet à ses clients de facturer leur kilowattheure d'électricité entre 9,4 et 11,4% moins cher et s'engage à ne leur fournir que de l'électricité verte, c'est-à-dire issue des sources d'énergie renouvelables (éolien, solaire, hydraulique ...), certifiée via le mécanisme des garanties d'origine. 

La société ambitionne d'alimenter 50.000 clients en énergie d'ici deux ans. Soit 0,20% du marché résidentiel qui compte près de 25 millions de compteurs.

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV