BFM Business

Monsanto au courant de la toxicité du Roundup dès 1999?

-

- - Philippe Huguen - AFP

""

Dans un article publié ce samedi 18 mars, Le Monde révèle des courriels internes de l’entreprise américaine Monsanto. Des échanges que la justice américaine, dans le cadre d’une action intentée contre la société agrochimique par plusieurs centaines d’anciens employés du groupe atteints d’une maladie du sang, a déclassé.

Ces documents montrent ainsi que la direction de Monsanto "s’inquiétait sérieusement" dès 1999 du potentiel mutagène du glyphosphate, le principal actif du Roundup, un des principaux produits commercialisés par l’entreprise et qui est vital à son modèle économique.

Les salariés qui ont intenté l’action précitée considèrent que leur cancer est dû à l’exposition au glyphosphate. Ils s’appuient ainsi sur les conclusions du centre international de recherche sur le cancer, organe dépendant de l’OMS (organisation mondiale de la santé). A contrario, mercredi l’Agence européenne des produits chimiques avait considéré que le glyphosphate ne pouvait être classé comme cancérigène.

En France, la ministre de l’Écologie Ségolène Royal avait enjoint les magasins et les distributeurs à faire disparaître de leurs rayons les produits à base de glyphosphate, Roundup en tête.

J.M,