BFM Business

Les enjeux de la conférence environnementale pour la France

Ouverture de la conférence environnementale ce vendredi

Ouverture de la conférence environnementale ce vendredi - -

Vendredi 14 septembre, la conférence environnementale s’ouvre à Paris. Elle suscite beaucoup d’attente non seulement pour apporter des réponses aux grands défis énergétiques, mais aussi pour préserver les avantages de la France. Vidéo : Charles Beigbeder, président du fonds d'investissement Audacia, sur BFM Business

La première conférence environnementale de la présidence de François Hollande s’ouvre vendredi 14 septembre à Paris. Elle sera organisée autour de cinq tables rondes qui traiteront des thèmes de l’énergie, de la biodiversité, des risques sanitaires et environnementaux, de la fiscalité écologique et de la gouvernance environnementale.

La Conférence doit permettre de trouver des pistes pour mettre en place une nouvelle politique énergétique dans les années à venir. Le gouvernement va notamment devoir avancer sur deux grands sujets, celui des économies d’énergie, et celui de la diminution de la dépendance au pétrole et au nucléaire.

Selon Charles Beigbeder, président du fonds d'investissement Audacia, trois problèmes principaux se posent aux dirigeants français et européens en matière d’énergie (vidéo).

D’un côté, l’impact environnemental de la consommation d’énergie. D’un autre côté, l’absence de ressources énergétiques suffisantes pour faire face à l’augmentation de la croissance économique notamment des pays émergents. Et enfin, le problème de l’indépendance énergétique.

L'atout des industriels français

Par ailleurs, la question de l'accès à l'énergie va également être posée lors de la conférence environnementale. En la matière, les industriels français disposent d’un atout considérable. En effet, le prix de l'électricité pour les entreprises françaises est inférieur de 27 % au prix moyen en Europe.

Pour Yvon Jacob, ambassadeur de l’industrie, la conférence environnementale doit permettre de préserver cet avantage compétitif. "C’est probablement aujourd’hui l’avantage concurrentiel le plus fort et le plus important que les industriels français possèdent par rapport à leurs concurrents. La France est, sur ce point, extrêmement attrayante. Il est essentiel de maintenir notre avantage compétitif sur le prix de l’énergie et de l’électricité en France", insiste-t-il.

BFM Business