BFM Business

Le site d'ArcelorMittal à Florange ferme ses portes

ArcelorMittal ferme les hauts-fourneaux de Florange

ArcelorMittal ferme les hauts-fourneaux de Florange - -

La direction d'ArcelorMittal a annoncé la fermeture définitive des hauts-fourneaux de Florange. Mise à jour à 14h45.

Cette fois c’est définitif. Les hauts-fourneaux de Florange ferment. La direction d’ArcelorMittal l’a confirmé ce lundi 1er octobre en comité centrale d’entreprise."Force est de constater qu'après quatre années de difficultés économiques, aucun retour prochain aux niveaux d'avant crise ne peut malheureusement être espéré", déclare ArcelorMittal.

Au total 629 salariés sont être concernés. La fermeture concerne les activités "phase liquide" de Florange, à savoir les hauts fourneaux."La société a conscience de l'impact de cette annonce pour les salariés concernés et pour leurs proches", mais les licenciements secs sont évitables "en recourant aux différents dispositifs existants - notamment les programmes de mobilité et d'accompagnement individuel", assure le groupe.

ArcelorMittal a donné 60 jours au gouvernement pour trouver un repreneur.

Walter Broccoli, responsable syndical Force ouvrière exclu toute possibilité de reprise, même si le président du groupe, Lakshmi Mittal, a accepté de céder la phase à chaud de Florange, les hauts fourneaux et les outils qui lui sont associés, dont l'aciérie. "Il faudrait des centaines de millions d'euros pour remettre l'outil à niveau. L'usine n'est pas viable."

Concernant les investissements, le gouvernement exigeait qu'ArcelorMittal investisse 150 millions d'euros sur cinq ans. Henri Blaffart, vice-président d'ArceloMittal Europe a déclaré: "dans notre plan pour le futur de la Lorraine, dans lequel nous croyons profondément, nous continuerons à investir et de manière significative. Nous voulons que la Lorraine soit un centre d'excellence (des aciers) plats carbone en Europe".

Diane Lacaze