BFM Business

La ville de Montreuil construit des logements dépourvus de chauffage

L'ensemble "Le Belvédère" situé à Montreuil disposera du label "passivhauss".

L'ensemble "Le Belvédère" situé à Montreuil disposera du label "passivhauss". - Office public de l’habitat montreuillois.

L’Office public de l’habitat montreuillois vient de poser la première pierre de la résidence "Le Belvédère". Construits dans le respect de la norme allemande "passivhauss", ses 56 logements seront très économes en énergie.

Les nouvelles normes environnementales françaises (HQE, BBC, RT2012, ou RT2020...) poussent le secteur du BTP à concevoir des résidences de plus en plus économes en énergie. Dépassant ces contraintes réglementaires, certains promoteurs immobiliers se lancent déjà sur le marché -de niche- que constitue "l'habitat passif". Ces acteurs se spécialisent dans l'édification de logements (appartements ou maisons) qui produisent plus d'énergie qu'ils n'en consomment. Encore rare en France, ce type de construction est en plein essor en Allemagne, où le label "passivhauss" encadre et accompagne les professionnels engagés dans cette démarche. 

En Seine-Saint-Denis, l'Office public de l'habitat montreuillois (OPHM) vient de lancer la construction d'un programme qui répond à l'ensemble des préceptes édictés par ce label. Formée de deux immeubles de hauteur différente, la résidence "Le Belvédère" est composée de 36 logements sociaux, de 20 logements en accession à la propriété et d'un local commercial. Commercialisés par l'OPHM à des prix inférieurs à ceux du marché, c'est-à-dire à partir de 166.000 euros, ces biens ont tous été vendus. Ce sont principalement d'ex-locataires de la structure qui ont décidé d'acheter. Ces derniers attendent désormais la livraison de leur nouveau logement, prévue pour le deuxième trimestre 2018. 

La résidence "Le Belvédère" est située à Montreuil, à l'angle de la rue ... et de la rue ...
La résidence "Le Belvédère" est située à Montreuil, à l'angle de la rue ... et de la rue ... © Office public de l'habitat montreuillois

Triple vitrage, isolation renforcée, énergies renouvelables... 

Pour prétendre au label "passivhauss", un logement neuf doit avoir des besoins en chauffage inférieurs à 15 kWh/m²/an rappelle sur son site La Maison Passive, l'organisme français qui délivre cette certification. En outre, la consommation totale d'énergie de l'habitation, agrégeant le chauffage, la ventilation, l'éclairage, la production d'eau chaude sanitaire ainsi que les équipements de domotique, doit être inférieure à 120 kWh/m²/an.

À Montreuil, les concepteurs du programme "Le Belvédère", construit en plein centre-ville, ont redoublé d'efforts pour que leur construction réponde à cet exigent cahier des charges. La façade en bois des deux immeubles cachera par exemple une isolation renforcée. Tous les logements seront dotés de menuiseries en bois et aluminium constituées de triple vitrage. Des panneaux photovoltaïques, installés sur le toit des deux bâtiments, contribueront à la production d'eau chaude sanitaire. 

... et absence de radiateurs 

Comme l'indique l'Office public de l'habitat montreuillois dans une plaquette commerciale, les 56 nouveaux logements privilégieront "le confort de vie et le bien-être des occupants", en revanche ils seront tous dépourvus de radiateurs. "Dans un bâtiment passif, la chaleur dégagée par les êtres vivants, ou les appareils électriques, et celle apportée par l'extérieur suffisent à répondre aux besoins en chauffage" indique Guillaume Pons, chef de projet à l'OPHM, dans les colonnes du Parisien. Pas d'inquiétude cependant, une ventilation à double-flux assurant le renouvellement de l'air intérieur se chargera de le réchauffer le cas échéant. 

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV