BFM Business

La sidérurgie priée d’innover pour moins polluer

La sidérurgie est responsable de 7% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. (image d'illustration)

La sidérurgie est responsable de 7% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. (image d'illustration) - Lindsey Parnaby - AFP

Un rapport d'experts publié jeudi intime aux sidérurgistes d'accélérer le développement de leurs innovations technologiques afin de respecter les objectifs de l'accord de Paris sur le climat.

La sidérurgie émet 7% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Or, en adoptant, en décembre 2015 à l'issue de la COP21, l'accord de Paris sur le climat, la communauté internationale s'est engagée à limiter la hausse de la température "bien en deçà de 2°C" et à "poursuivre les efforts pour limiter la hausse de la température à 1,5°C".

"L'industrie a besoin d'une transformation technologique qui réduira ses émissions par tonne d'acier produite de 70% d'ici à 2050 afin d'atteindre les objectifs de l'accord de Paris" souligne dans un rapport le CDP, une association internationale spécialisée dans le reporting environnemental des entreprises. 

"Aucune technologie n'est aujourd'hui disponible commercialement pour atteindre ces objectifs" s'alarme le CDP qui a passé en revue 14 géants du secteur pesant 121 milliards de dollars de capitalisation boursière en 2015.

Des "avancées trop lentes"

"De nombreux projets ont été lancés pour développer des technologies qui permettraient à l'industrie de réaliser la profonde décarbonation nécessaire à la transition à deux degrés" selon le CDP. "Mais la pluspart d'entre eux en sont à l'étape de l'étude de faisabilité ou à la phase pilote et n'ont pas encor fait leur preuves au niveau technique ou commercial". 

L'association estime également que les avancées sont "trop lentes" dans le développement du captage et du stockage du carbone. Affectés par une surcapacité mondiale qui ronge leur profitabilité, les sidérurgistes ont rogné dans leurs dépenses en recherche et développement ces dernières années et n'ont accompli aucun des progrès dans la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre au cours des dix dernières années selon le CDP.

"La menace qui pèse sur l'industrie est d'autant plus urgente que plus de 70% de la production mondiale d'acier seront bientôt soumis à un prix du carbone d'ici fin 2017", accroissant ainsi ses charges en permis d'émissions de carbone. 

A.M. avec AFP