BFM Business

General Electric renoncerait à construire ses hydroliennes

Une hydrolienne en cours d'immersion dans la rade de Brest. (image d'illustration)

Une hydrolienne en cours d'immersion dans la rade de Brest. (image d'illustration) - Fred Tanneau - AFP

Selon une information du quotidien Les Échos, le conglomérat américain aurait stoppé le développement de sa turbine éolienne Oceade.

Les hydroliennes ne font plus rêver General Electric. Selon Les Échos l'entreprise aurait décidé d'abandonner le développement de sa turbine Oceade, dotée d'une puissance de 1,4 mégawatt. Une décision aux nombreuses conséquences. 

Comme l'indique le quotidien économique, plusieurs exemplaires de cette machine, permettant d'exploiter les courants marins afin de produire de l'électricité, étaient notamment destinés à Engie. L'énergéticien envisageant d'installer quatre hydroliennes de ce type dans la pointe du Raz Blanchard.

Dirigée par Isabelle Kocher, l'entreprise indique qu'elle a "malheureusement décidé d'arrêter le projet Netphyd suite au défaut d'un fournisseur" 

A.M.