BFM Business

Et si demain, les Airbus volaient grâce au méthane produit par les vaches?

Parmi les cinq projets en finale, cet avion conçu pour voler dans le plus grand silence.

Parmi les cinq projets en finale, cet avion conçu pour voler dans le plus grand silence. - -

Avec le concours "Fly Your Ideas" Airbus veut faire émerger des solutions innovantes et durables pour l’aviation de demain. Les 5 projets finalistes sont présentés devant le jury, ce 12 juin. Alors, transporter les bagages sur coussin d’air ou faire voler les avions au méthane, qui remportera cette édition 2013?

Airbus fait appel aux étudiants du monde entier pour concevoir l’aviation de demain qui se doit de respecter l’environnement. L’édition 2013 de son concours "Fly Your idées", parrainé par l'Unesco, entre dans sa dernière phase ce 12 juin. Des 618 projets initialement présentés en septembre par des étudiants de près de 90 nationalités, ils ne sont plus que 5 à être encore en lice.

Les équipés finalistes sont auditionnées par un jury, réuni au siège social d’Airbus, à Toulouse. L’objectif est de déterminer quelle est l’idée la plus novatrice pour définir l’aviation du futur.

L’équipe gagnante sera désignée le 14 juin, elle recevra son prix de 30.00 euros lors d’une cérémonie qui va se dérouler au siège de l’Unesco, à Paris.

>Faire voler les avions grâce au méthane produit par les vaches

Les étudiants de l’équipe australienne du Royal Melborne Institute of Technology se sont creusés la tête sur les moyens de remplacer le kérosène, de plus en plus coûteux, mais aussi polluant. Leur solution : développer des avions utilisant un mélange de biométhane et de gaz naturel liquéfié produit de manière durable. Autrement dit, issu de toutes sortes de déchets organiques, comme la bouse de vache.

> Installer des circuits pneumatiques pour faire circuler les bagages

L’équipe brésilienne de l’université de Sao Paulo s’est penchée sur la pénibilité du travail des bagagistes. Pour faciliter le chargement et le déchargement des valises et sacs de voyages depuis la soute de l'avion, ils ont développé un système de transport sur pneumatique à l'image de ceux de celui utilisé sur les tables de jeux de Air hockey

> Développer des avions silencieux

La pollution sonore, les personnes habitant à proximité des aéroports peuvent en témoigner. Si le projet de l’équipe indienne de SRM Univertity est retenu, ils auront peut-être une chance de gagner en qualité de vie. Les étudiants ont développé un moteur qui, grâce à la modification de la tuyère d’échappement et l’utilisation d’alliage à mémoire de forme, réduisent les émissions sonores.

> Recycler la chaleur des passagers

Mine de rien, 300 passagers dans un avion, cela représente de la chaleur. L’équipe malaisienne de l’université de Putra propose de recycler l’excès de chaleur corporelle afin de la transformer en énergie alternative qui pourra servir à alimenter les petits appareils électroniques de la cabine. A quand la petite loupiote alimentée à la chaleur humaine ?

> Installer des moteurs hybrides sur les avions

Il n’est pas encore question de faire voler des avions avec uniquement des moteurs électriques. La solution proposée par l’équipe italienne de l’université Technique de Milan repose sur une motorisation hybride qui sera destinée aux avions régionaux. Les batteries pré-chargées serviront aux déplacements des avions lors de leurs manoeuvres au sol, tandis que le turbopropulseur servira en vol.

Coralie Cathelinais