BFM Business

Electricité: vers une hausse des tarifs au 1er août?

RTE demandait une augmentation de 5,2% de ses tarifs de transport.

RTE demandait une augmentation de 5,2% de ses tarifs de transport. - -

En raison d'une augmentation des coûts d'utilisation du réseau à haute tension, la Commission de Régulation de l'Energie propose une hausse des tarifs de l'électricité au 1er août. Mais elle doit être validée par le ministère de l'Energie.

Stable depuis le 1er janvier, le tarif réglementé de l'électricité pourrait subir une hausse au 1er août. Selon une délibération, publiée le 15 avril, la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) propose une augmentation de 2,4% des tarifs d'utilisation d'un réseau public d'électricité (Turpe 4). Mais cette nouvelle grille tarifaire doit encore être validée par le ministère de l'Energie.

Les conséquences sur la facture des consommateurs devraient être modérées. Selon le ministère, cela se traduirait par une hausse du tarif globale de l'ordre de 0,2 à 0,3%.

En effet, la part du tarif de transport d’électricité ne représente que 12% du tarif réglementé de vente, le reste étant constitué par le coût de production de l'électricité ou encore la CSPE, une taxe qui finance principalement les zones isolées et les surcoûts des énergies renouvelables. Ces dernières vont d'ailleurs conduire à une augmentation de 30% des tarifs d'ici 2017 , selon une estimation de la CRE.

Des tarifs fixés pour 4 ans

Le gendarme des énergies n'a pas suivi la demande de RTE qui tablait sur une hausse de 5,2% de ses tarifs. La commission a en effet rejeté certaines demandes de la filiale d'EDF, portant sur la rémunération des actifs, et a modifié certaines hypothèses de calcul, notamment sur les achats. RTE tire 90% de ses recettes de la Turpe.

Les tarifs de transports sont fixés pour 4 ans. La CRE propose, pour le reste de cette période, une évolution indexée sur l'inflation, "hors prise en compte des écarts éventuels" de certaines prévisions par rapport à la réalité. 

Coralie Cathelinais