BFM Business

Des milliers de Parisiens s'estiment floués sur le prix du gaz

En Ile-de-France, 250.000 locataires attendaient une forte baisse du prix du gaz.

En Ile-de-France, 250.000 locataires attendaient une forte baisse du prix du gaz. - Fred Tanneau - AFP

"Quelque 250.000 ménages chauffés par la CPCU, une filiale d'Engie (ex-GDF Suez), sont tombés de haut quand ils ont découvert que leur facture n'avait pas autant diminué que prévu. Un accord avec la mairie de Paris serait à l'origine de cette mésaventure. "

C'est une histoire qui fait froid dans le dos. Des milliers de locataires franciliens ont été privés de la baisse du prix du gaz pourtant promise par leur fournisseur d’énergie dans le cadre d’un accord conclu en 2012 avec la mairie de Paris, rapporte mardi Le Parisien. La Compagnie parisienne de chauffage urbain (CPCU), une filiale du groupe Engie (ex-GDF Suez) et de la Ville, s’était engagée auprès de cette dernière à doper la part des énergies renouvelables dans la fabrication d'électricité.

Selon cet accord, la CPCU peut bénéficier d’une TVA réduite de 20% à 5,5% si plus de 50% de son "mix énergétique", c'est-à-dire le bouquet d'énergies qu'elle propose, provient de sources renouvelables. Le contrat stipule en outre que dans l’hypothèse où ce taux est atteint, la baisse de la TVA devra être répercutée "à 100 %" sur les 250.000 locataires privés et publics qui résident à Paris ou dans l'une des 17 communes concernées*, précise le quotidien.

Une négociation secrète entre Paris et la CPCU

Fin 2015, alors que le seuil des 50% est atteint, les premières factures interpellent. La baisse des tarifs, qui devait atteindre 15%, ne sera finalement que de 2%. La raison? "Parallèlement à ce rabotage programmé, une hausse de 10% du prix du chauffage a été décidée en catimini !", révèle le journal.

Emmanuel Spinat, président du Syndicat du logement et de la consommation, dénonce un accord secret passé avec la mairie de Paris... Cliquez ici pour lire la suite

* Outre Paris, le réseau CPCU alimente Aubervilliers, Boulogne-Billancourt, Charenton-le-Pont, Choisy-le-Roi, Clichy, Gennevilliers, Gentilly, l'Ile-Saint-Denis, Issy-les-Moulineaux, Ivry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre, Levallois-Perret, Saint-Denis, Saint-Ouen et Vitry-sur-Seine. (Source : Le Parisien)

Julien Mouret