BFM Business

Dépolluer la ville sans effort

La PME Urba TP développe en France le concept de dalle dépolluante, Ecogranic qui peut réduire d'au moins 50 % la pollution ambiante.

La PME Urba TP développe en France le concept de dalle dépolluante, Ecogranic qui peut réduire d'au moins 50 % la pollution ambiante. - DR

Chaque année, 42.000 décès en France sont liés à la pollution atmosphérique Parmi les solutions: limiter la circulation ou les rejets industriels. Il est possible aussi de s'attaquer directement aux conséquences. Une jeune PME française Urba TP développe un projet unique en son genre: des dalles qui dépolluent. Illustration à Grenoble.

Imaginez que là où vous vous promenez, les gaz polluants trépassent. Ce n'est pas de la science-fiction mais une réalité déjà en France et en particulier à Grenoble. Les dalles Ecogranic retiennent les gaz comme l'oxyde d'azote puis les transforment pour les rendre inertes. Les résultats sont significatifs: la pollution peut être réduite de 60% à 80% par rapport à une zone non traitée. 

C'est une PME française créée en 2003 qui a développé le projet qui n'est pas seulement français mais plus globalement européen. Urba TP avec ses 120 salariés ne cesse d'innover. Et son président Denis Marconnet ne manque pas de le souligner.

Le principe est simple: la dalle en béton est composée d'agrégats de granit de silice ou de basalte. Jusqu'à 30% des matériaux sont recyclés En surface un puissant catalyseur agit selon le même principe que le photosynthèse des plantes. Le procédé d'oxydation est activé par la lumière. Les dalles scintillent d'ailleurs.

Grenoble a très vite compris l'utilité d'un tel concept. La ville est réputée pour être très polluée, ce qui n est pas toujours le cas. Elle passe par des pics de pollution plus ou moins forts. Cette solution lui permet de limiter les impacts quand les conditions sont moins bonnes. 10.000 m² ont ainsi été posés dans la Presqu'île nouveau quartier en construction. Les premiers tests donnent une diminution de 50 % des gaz polluants.

Moins d'entretien

Ce sont d'ores et déjà plusieurs millions d'euros qui ont été investis par Urba TP. Le concept a séduit Lyon, Toulouse Marseille, Biarritz ou encore Arcachon. A Tarbes le groupe a posé 2.500 m² de dalles devant le pôle universitaire. Il pourrait trouver sa place dans le projet du Grand Paris. Le gros atout d'Ecogranic est d'être assez souple pour s'adapter à tout type de demande: les dalles peuvent prendre l'apparence de la pierre ou celle du marbre et leurs propriétés sont toujours les mêmes.

En prime elles sont auto-nettoyantes, de quoi réduire les coûts engendrés par l'entretien de la voirie. Tâches d'usure de graisse ou d'huiles peuvent s'estomper en 2 ou 3 mois. Le potentiel du marché est immense car en France, à l'heure actuelle seuls 5% des surfaces sont modulaires. Si la surface d'un terrain de foot était couverte par Ecogranic, une telle réalisation permettrait d'éliminer la pollution générée par plus de 4.000 véhicules pendant un an.

Nathalie Croisé