BFM Business

Démantèlement d'Areva: le possible cadeau du gouvernement à EDF

Jean-Bernard Levy demanderait une hausse de 2,5% des tarifs sur trois ans.

Jean-Bernard Levy demanderait une hausse de 2,5% des tarifs sur trois ans. - Eric Piermont - AFP

EDF a proposé 2 milliards d'euros pour racheter l'activité réacteurs d'Areva. Pour le remercier, le gouvernement pourrait accorder une hausse des tarifs.

Il y aurait-il un échange de bons procédés entre EDF et le gouvernement français? Le PDG d'EDF, Jean-Bernard Levy, demande au gouvernement une hausse des tarifs de 2,5% par an sur trois ans, rapporte le Journal du Dimanche qui ne cite pas ses sources.

Dans l'entourage du groupe, détenu à 84,5% par l'Etat, on précise qu'"il n'y a pas d'accord". Mais "comme EDF se montre bonne fille, elle espère que sa mère sera généreuse", ajoute-t-on, toujours dans les colonnes du JDD.

En effet, la hausse des tarifs évoquée dans le JDD pourrait être, selon le journal, une manière pour le gouvernement de remercier EDF de venir en aide à l'ex-fleuron du nucléaire français Areva. Le géant français de l'électricité a proposé de racheter la division d'Areva dédiée aux réacteurs pour deux milliards d'euros.

Gel de la hausse l'an dernier

Contacté par Reuters, un porte-parole du groupe n'a pas souhaité faire de commentaires.

La ministre de l'énergie Ségolène Royal a gelé l'an dernier une hausse prévue de 5% des tarifs réglementés et a demandé à EDF de revoir sa stratégie plutôt que de procéder à "la hausse systématique du prix de l'énergie". Une nouvelle formule de calcul a été mise en place et prend désormais en compte les prix du marché de gros et plus seulement l'évolution des coûts d'EDF. Les tarifs ont ainsi augmenté de 2,5% pour les particuliers en novembre.

D. L. avec Reuters