BFM Business

Cathay Pacific convertit ses avions aux biocarburants

Cathay Pacific souhaite faire voler ses appareils effectuant des liaisons Hong Kong/États-Unis grâce à un mélange de kérosène et de bioéthanol.

Cathay Pacific souhaite faire voler ses appareils effectuant des liaisons Hong Kong/États-Unis grâce à un mélange de kérosène et de bioéthanol. - Laurent Fiévet - AFP

Basée à Hong Kong, la compagnie Cathay Pacific souhaite faire fonctionner dès 2019 certains de ses appareils grâce à un mélange de kérosène et de biocarburant.

Le transport aérien se met au vert. Afin de réduire ses émissions de dioxyde de carbone (CO2), la compagnie aérienne hongkongaise Cathay Pacific vient d'annoncer qu'elle utilisera dès 2019 du biocarburant, mélangé à 50% avec du kérosène, pour faire voler ses appareils.

"Les biocarburants de l'aviation vont jouer un rôle clé chez Cathay et dans la quête de l'industrie pour des émissions moindres" souligne Jeff Ovens, le directeur de la compagnie aérienne en charge des biocarburants dans les colonnes du South China Morning Post.

Selon le quotidien, ce sont prioritairement les appareils de Cathay Pacific effectuant des vols longs-courriers à destination des États-Unis qui rempliront leurs réservoirs de ce mélange de kérosène et de biocarburant. Ce combustible plus durable, obtenu à partir de déchets ménagers, étant produit par Fulcrum BioEnergy, une société américaine basée en Californie.

Jeff Ovens explique que "ces nouveaux carburants auront une empreinte carbone plus basse que les carburants fossiles". Grâce à ce type de carburant plus durable, Cathay Pacific espère réduire de 80% les émissions de dioxyde de carbone (CO2) liées aux trajets Hong Kong-États-Unis.

La compagnie aérienne espère également voir sa facture énergétique diminuer de plusieurs millions de dollars par an, comme l'explique le vice-président en charge des biocarburants: "Ces carburants auront un prix compétitif par rapport aux carburants traditionnels". 

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV