BFM Business

BP table sur un déclin du pétrole dès 2040

Le pic de la demande de pétrole devrait être atteint d'ici 2040.

Le pic de la demande de pétrole devrait être atteint d'ici 2040. - Pius Utomi - AFP

L'entreprise anglaise estime que la consommation de pétrole va baisser dans une vingtaine d'années. Le covoiturage et l'essor des voitures électriques expliquent la fin de cette hégémonie.

Le pétrole commencera à perdre de son aura d'ici une vingtaine d'années. C’est en tout cas ce que prédit BP dans son rapport annuel sur les perspectives énergétiques. L'entreprise de recherche, d'extraction, de raffinage et de vente de pétrole mise sur un pic de la demande d'ici 2040. Ensuite, l'essor des véhicules électriques autonomes et le covoiturage vont freiner la consommation de pétrole.

BP table sur une multiplication par 100 du nombre de véhicules électriques d'ici 2040. Son chef économiste, Spencer Dale, estime que dans le monde de demain, les personnes se déplaceront bien plus mais utiliseront le covoiturage dans des véhicules autonomes. La demande de pétrole, notamment celle d'Inde ou de la Chine, sera compensée par l'amélioration des moteurs à essence et le développement des véhicules électriques.

Baisse de la demande de pétrole pour le parc auto

BP a calculé que d'ici 2040, 30% des kilomètres parcourus le seront grâce à l'électrique contre près de 0 en 2016. Le nombre de véhicules électriques va passer de 3 millions aujourd'hui à 320 millions en 2040, ce qui représentera 15% du parc automobile.

La demande de pétrole pour le parc automobile baissera donc de 18,7 millions en 2016 à 18,6 millions en 2040.

Et enfin, BP prévoit que les premiers véhicules autonomes seront commercialisés à partir de 2020. Leur coût sera trop élevé pour la plupart des particuliers, ils seront donc principalement achetés par des entreprises qui proposent des services de mobilité.

D. L. avec AFP