BFM Business

Bill Gates met 300 millions de dollars pour la recherche agricole

De passage à Paris, pour la conférence One Planet Summit, Bill Gates annonce 300 millions de dollars pour aider les fermiers les plus pauvres à affronter les changements climatiques.

De passage à Paris, pour la conférence One Planet Summit, Bill Gates annonce 300 millions de dollars pour aider les fermiers les plus pauvres à affronter les changements climatiques. - Christophe Archambault-Pool AFP

Entre 2018 et 2020, 300 millions de dollars seront investis par la fondation Bill et Melinda Gates pour la recherche et la sélection des semences résistant aux calamités agricoles dues au réchauffement climatique.

Participant au One Planet Summit organisé à Paris, la fondation Bill et Melinda Gates a déclaré qu'elle allait investir 300 millions de dollars (255 millions d'euros) pour aider les fermiers les plus pauvres à s’adapter aux changements climatiques. "Cela concerne notamment la gestion, la protection et l’amélioration des cultures. Nos partenaires européens vont contribuer à hauteur de 270 millions de dollars sur cette période" explique le cofondateur de Microsoft dans un entretien aux Echos.

Environ 800 millions de personnes pauvres, la plupart vivant en Afrique sub-saharienne et en Asie du sud, dépendent de l'agriculture pour leur vie quotidienne et font face à des difficultés croissantes pour assurer leur subsistance en raison des effets du réchauffement, a souligné la fondation.

Chercher de nouvelles approches pour les maladies agricoles

Les fonds investis par la fondation serviront aussi à trouver de nouvelles approches pour les maladies virales qui touchent le manioc et les patates douces, et à développer des techniques de gestion agricole en lien avec la préservation et la restauration de la fertilité des sols.

"Le réchauffement climatique va se poursuivre. Si nous faisons beaucoup de découvertes et que nous les déployons très rapidement, il sera possible de limiter le réchauffement à 1,5 degré de plus, pas de le stopper. Mais sans innovation, le réchauffement pourrait atteindre 3 degrés. C’est là l’enjeu de notre combat pour l’innovation" explique le milliardaire américain.

15 millions de dollars pour les chercheurs africains et européens

Par ailleurs, en association avec les fondations françaises BNP Paribas et Agropolis, basée à Montpellier, la fondation Bill Gates a annoncé le lancement séparé d'un programme de soutien de 15 millions de dollars supplémentaires sur cinq ans à quelque 600 chercheurs africains et européens travaillant sur l'agriculture africaine et le changement climatique.

"Chaque bourse portera sur trois ans" a indiqué Nick Austin, qui dirige l'équipe "développement agricole" au sein de la fondation Bill et Melinda Gates. "Nous voulons construire des équipes inter-générationnelles de chercheurs africains et européens pour faire augmenter la connaissance sur les besoins de l'Afrique" a dit Nick Austin.

Frédéric Bergé