BFM Business

Alstom: les détails de l'offre de Mitsubishi

Mitsubishi devrait présenter une contre-offre à celle de General Electric.

Mitsubishi devrait présenter une contre-offre à celle de General Electric. - -

Le groupe japonais serait prêt à racheter entre 5 et 10% de Bouygues dans Alstom. Mais cette offre serait conditionnée à une prise de participation de l'Etat français.

Mitsubishi va présenter à son conseil d’administration une offre concernant Alstom .

Selon les informations de BFMTV, le groupe japonais serait prêt à racheter une partie de la participation de Bouygues dans Alstom, entre 5 et 10%.
Il serait également prêt à investir une grosse partie en cash pour désendetter le groupe français.

Une condition toutefois: Mitsubishi aurait demandé à l’Etat français d’être à ses côtés, et de monter également dans le capital d’Alstom
On s’orienterait donc vers une alliance capitalistique sur le modèle PSA-Dongfeng.

L'"Airbus de l'énergie" a du plomb dans l'aile

Quant à Siemens, il profiterait de sa récente alliance avec le japonais pour racheter les turbines à gaz en échange de sa propre signalétique et son activité carrosserie.

Plus question, toutefois, de parler d’Airbus de l'énergie puisqu’officiellement, c’est Mitsubishi qui présenterait une contre-offre à celle de General Electric. Celle-ci s'élèverait au total à 13 milliards d'euros (9 milliards de Mitsubishi et 4 milliards de Siemens), selon Reuters.

L’américain, qui a formulé une offre de 12,5 milliards d'euros, aura quelques jours pour améliorer la sienne et convaincre le gouvernement. Une nouvelle réunion est prévue cette semaine à l’Elysée sur ce dossier. Pour rappel: GE a donné jusqu’au 23 juin au Conseil d’administration d’Alstom pour se prononcer.

Gaëtane Meslin avec Reuters