BFM Business

Alstom: le transport sauve les résultats

Alstom annonce un niveau de commande record dans le transport sur le troisième trimestre de son exercice décalé.

Alstom annonce un niveau de commande record dans le transport sur le troisième trimestre de son exercice décalé. - -

Le groupe spécialisé dans l'énergie, les transports, les réseaux, annonce un très haut niveau de commandes sur le troisième trimestre 2013, mais des difficultés persistantes dans le thermique.

Alstom déçoit très fortement: le titre dégringole de près de 13% ce 21 janvier à la Bourse de Paris. Une chute consécutive à la publication de ses résultats pour le troisième trimestre de son exercice décalé, d'octobre à décembre 2013. Le groupe fait pourtant état de 5,6 milliards d'euros de commande, soit une croissance de 11% par rapport à la même période de l'année dernière.

Sur le premier semestre de son exercice décalé (de mars à septembre), ses commandes avaient chuté de 22%. Il faut dire que la méga commande pour le métro de Ryad obtenu en partie par Alstom a été annoncée en juillet mais comptabilisé seulement sur ce troisième trimestre.

La filiale transport a, ainsi, enregistré un niveau record de commandes à 2,6 milliards d'euros, grâce notamment aux 1,2 milliard d'euros du contrat saoudien. Une bonne nouvelle pour le conglomérat. Patrick Kron, le président, avait admis fin 2013 vouloir céder une part minoritaire du capital d'Alstom Transport pour générer du cash, mais attendre la meilleure valorisation possible de cet actif.

Sur neuf mois, des résultats en baisse

Thermal Power continue de subir le peu de commandes de nouvelles centrales thermiques, malgré une "activité "soutenue en services". L'activité centrales est justement une de celles visées par les 1.300 suppressions de postes en Europe annoncées par Alstom en novembre 2013. En France, où il n'y a pas d'activité de Thermal Power, une centaine de postes dans les services informatiques devrait être supprimé.

Sur neuf mois (d'avril à décembre) en revanche, le niveau de commandes, à 15 milliards d'euros, a reculé de 12% par rapport à la même période en 2012. Tout comme le chiffre d'affaires, de 14,5 milliards d'euros, en baisse de 1% par rapport à 2012.

N.G.