BFM Patrimoine

Alstom inquiet pour ses marges en raison d'une faible demande de centrales thermiques

BFM Patrimoine
- Alstom publie un chiffre d'affaires en baisse au 3e trimestre mais confirme sa prévision d'activité pour 2013-14 - Les prises de commandes sont en hausse au troisième trimestre malgré la faiblesse de l'activité Thermal Power - La demande de ce

- Alstom publie un chiffre d'affaires en baisse au 3e trimestre mais confirme sa prévision d'activité pour 2013-14

- Les prises de commandes sont en hausse au troisième trimestre malgré la faiblesse de l'activité Thermal Power

- La demande de centrales thermiques est "atone" dans les marchés matures et a ralenti dans les pays émergents

- La prévision de rebond de la marge opérationnelle est "différée"

- La marge opérationnelle est attendue autour de 7% cette année et en légère baisse en 2014-15

Résultats de Alstom - troisième trimestre 2013-2014:

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--Alstom (ALO.FR) a annoncé mardi que la la faible demande pour les centrales thermiques pèserait sur ses perspectives à moyen terme. Le groupe a revu en baisse ses prévisions de marge opérationnelle, qui devrait s'établir autour de 7% au cours de l'exercice 2013-2014, clos en mars, avant de reculer légèrement l'année suivante.

Le groupe a par ailleurs confirmé miser sur une modeste progression de l'activité pour l'ensemble de l'exercice en cours, mais a prévenu que ses flux de trésorerie seraient négatifs au second semestre.

Jusqu'à présent, Alstom tablait sur une marge opérationnelle stable en 2013-2014, contre 7,2% l'année dernière. Le groupe prévoyait ensuite une remontée de cet indicateur de rentabilité autour de 8% dans les deux à trois prochaines années.

Le producteur d'infrastructures pour les secteurs de l'énergie et des transports a publié mardi un chiffre d'affaires de 4,80 milliards d'euros au titre du troisième trimestre, contre 4,92 milliards d'euros un an auparavant. Les prises de commandes ont toutefois progressé de 11% sur la période, à 5,01 milliards d'euros.

Les performances du groupe sont inférieures aux attentes des analystes, qui tablaient en moyenne sur un revenu de 5,01 milliards d'euros, selon un consensus réalisé par FactSet.

Sur les neuf premiers mois de l'exercice en cours, le chiffre d'affaires s'inscrit en baisse de 1%, à 14,53 milliards d'euros. Les prises de commandes ont reculé de 12% sur la période.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

"Malgré un niveau de commandes solide sur le troisième trimestre 2013/14 et une performance commerciale soutenue sur un certain nombre de segments, Alstom reste affecté par le faible niveau de commandes de nouvelles centrales thermiques. Dans ce secteur, la demande reste atone dans les marchés matures et a ralenti ans les pays émergents. Ceci impacte certains indicateurs de performance, en particulier le cash-flow libre de cette année ainsi que le chiffre d'affaires et la profitabilité de Thermal Power attendus en 2014/15", a commenté Patrick Kron, le PDG d'Alstom cité dans le communiqué.

"Dès lors, nous anticipons un cash-flow libre du goupe légèrement négatif sur le deuxième semestre de l'année en cours. La marge opérationnelle devrait rester autour de 7% cette année et s'établir en léger retrait l'année prochaine, le rebond attendu étant donc différé. Dans cet environnement difficile, nos priorités restent concentrées sur la mise en œuvre et l'accélération des initiatives ambitieuses que nous avons engagées pour réduire les coûts", a ajouté le dirigeant.

LE CONTEXTE:

Le producteur de trains et d'équipements pour centrales électriques a annoncé en novembre dernier son intention de céder certains de ses actifs et d'accélérer son programme d'économies, alors que ses flux de trésorerie sont ressortis négatifs au premier semestre de l'exercice 2013-2014 et que ses résultats ont baissé.

Le groupe prévoit de renforcer son plan de performance, baptisé "d2e", afin de dégager des économies de coûts annuelles de l'ordre de 1,5 milliard d'euros à l'horizon avril 2016, comparé à la base de coûts de l'exercice 2012-2013.

Pour ce faire, le groupe compte procéder notamment à de nouvelles réductions d'effectifs à hauteur de 1.300 d'emplois, principalement en Europe. Les charges de restructuration devraient représenter entre 150 et 200 millions d'euros par an.

Au total, les cessions envisagées devraient rapporter entre 1 et 2 milliards d'euros d'ici à décembre 2014.

Les commandes reçues au premier semestre ont reculé de 22% à 9,4 milliards d'euros, dans un contexte de demande moins dynamique pour les grands projets, notamment dans l'activité Thermal Power.

-Thomas Varela, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 72; thomas.varela@wsj.com

COMMUNIQUES FINANCIERS DE ALSTOM

http://www.alstom.com/press-centre/fr/?taxgroup=8589951432

(END) Dow Jones Newswires

January 21, 2014 02:06 ET (07:06 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-