BFM Business

Agriculture: Hollande et Ayrault veulent "réorienter les aides européennes"

Jean-Marc Ayrault a promis un rééquilibrage des aides européens destinées aux agriculteurs

Jean-Marc Ayrault a promis un rééquilibrage des aides européens destinées aux agriculteurs - -

Au Salon de l’Agriculture, le Premier ministre et le président de la République ont tous les deux affirmé vouloir rediriger les crédits de la PAC pour qu’ils profitent davantage à des filières en difficulté. Ils pourront s’appuyer sur l’enveloppe que François Hollande a négocié à Bruxelles.

Jean-Marc Ayrault a rassuré les agriculteurs, ce lundi 25 février, lors d'une visite au Salon de l'Agriculture, à Paris. Le Premier ministre a ainsi répété que la France voulait "réorienter une partie des aides (européennes) en direction de l'élevage qui est aujourd'hui à la peine et également en direction du développement rural".

"Pour l'heure les producteurs français de viande et de lait connaissent des difficultés qui sont dues pour l'essentiel à la hausse des matières premières qui servent à alimenter le bétail, et qui se traduisent par des pertes de revenus très importantes (...). Il y a un différentiel entre le coût de production et la rémunération de la distribution" a-t-il poursuivi.

Samedi 23 février, François Hollande avait déjà promis de soutenir "de manière exceptionnelle" les "producteurs laitiers qui sont dans une situation très délicate", sans donner davantage de détail.

Une PAC préservée

Des mesures qui devront être en accord avec la nouvelle Politique agricole commune (PAC), qui doit voir le jour en 2014.

Pour le moment, François Hollande a pu se poser en sauveteur de cette politique communautaire. Le 9 février dernier, durant les négociations portant sur le Budget pluriannuel de l’Union européenne, le président de la République avait réussi à préserver l’enveloppe accordée à la PAC.

Il avait, en effet, évité le pire : en comparaison avec le précédent projet d’accord, de novembre, du président du Conseil de l’Union européenne, Herman Van Rompuy, les fonds alloués à la PAC ont augmenté de 1,25 milliard d’euros."Nous nous sommes battus", avait confié un négociateur français.

Selon le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, le budget PAC pour la France, concernant la période 2014-2020, "est maintenu à un niveau très proche de la période actuelle" avec 56 milliards d’euros constants.

J.M. et AFP