BFM Business

2013, une année record pour la construction de réacteurs nucléaires

En 2013, 75 réacteurs nucléaires étaient en cours de construction.

En 2013, 75 réacteurs nucléaires étaient en cours de construction. - -

Selon l'Agence internationale de l'énergie atomique, 75 réacteurs étaient en cours de construction en 2013. C'est le plus grand nombre de mises en chantier enregistré depuis 1989.

La construction de centrales nucléaires a atteint son plus haut niveau depuis 25 ans. 72 réacteurs étaient en cours de construction, soit le plus grand nombre de mises en chantier depuis 1989, indiquent deux rapports de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) publiés ce 4 mars.

Au total 437 centrales sont actuellement en fonction dans le monde et l'industrie nucléaire devrait avoir doublé sa capacité en 2030. Et ce, principalement en raison du développement asiatique.

L' AIEA note aussi de solides progrès accomplis dans le renforcement de la sûreté atomique dans le monde. Une évaluation de nature à apaiser les craintes qui continuent d'entourer l'industrie nucléaire près de trois ans après l'accident de la centrale de Fukushima au Japon.

42% des réacteurs ont plus de 30 ans

Les deux rapports, l'un consacré à la question de la sécurité et l'autre à celle de la technologie, ont été rédigés en préparation d'une réunion des 35 Etats membres de l'agence cette semaine à Vienne.

"La communauté nucléaire mondiale a accompli de solides et constants progrès afin de renforcer la sûreté nucléaire en 2013", peut-on lire dans l'un des rapports, qui n'ont pas encore été rendus publics.

Toutefois, la gestion des réacteurs en fonction depuis plus de 30 ans, soit 42% du parc mondial, "continue de poser sur le long terme des défis qui exigent des réponses".

Une trentaine de pays envisagent ou ont déjà entamé des programmes nucléaires, dont la Biélorussie, la Turquie, le Bangladesh, la Pologne et le Vietnam.

A l'inverse, d'autres pays ont décidé d'abandonner cette filière c'est le cas de la Suisse, l'Allemagne et la Belgique. La France prévoit elle de réduire de 25% la part du nucléaire d'ici à 2025, selon les engagements pris par François Hollande.

C.C. avec Reuters