BFM Business

Youtube entre en guerre contre les maisons de disques

Universal Music a perdu un milliard de vues en quelques heures, à la suite d'un "nettoyage" par Youtube.

Universal Music a perdu un milliard de vues en quelques heures, à la suite d'un "nettoyage" par Youtube. - -

Plusieurs majors musicales sont soupçonnées d'avoir gonflé artificiellement le nombre de vues des clips mis en ligne sur Youtube. Le site a donc lancé fin 2012 une vaste campagne de nettoyage.

Deux milliards de vues effacées en quelques heures! C'est le bilan de l'opération menée par Youtube. L'hébergeur souhaite ainsi lutter contre le trucage du nombre de vues de certaines vidéos.

Dans la ligne de mire du site internet, les techniques un peu fourbes de plusieurs maisons de disques, qui ont utilisé à grande échelle des robots informatiques pour gonfler artificiellement le nombre de vues des clips de leur artiste sur Youtube.

Gonfler les vues pour générer des revenus

Plus que les chiffres de ventes, ces visionnages en ligne sont devenus un baromètre important du succès d'un chanteur. En outre, le nombre de vues sur Youtube est synonyme de recettes publicitaires: le site reverserait environ 1 dollar pour 1000 visionnages. 

Cette chasse aux sorcières est donc un coup dur pour plusieurs maisons de disques et certaines stars internationales. Universal Music a perdu, d'un coup, un milliard de vues, et Sony Music a été délesté de plus de 80% de son total de visionnage. Britney Spears, elle, a subi une perte sèche de plus 450 millions de vues sur sa chaîne officielle.

Le titre de l'encadré ici

|||

Monétiser ses vidéos, la poule aux oeufs d'or ?

> Programme "Partenaire Youtube" : Des revenus publicitaires suivant le nombre de vues pour les auteurs, ayants-droits (maisons de disque).

> Combien ? Les revenus dépendent "du type et de la tarification des annonces", sans plus de précision.

> Les versements ne sont effectués qu’une fois un certain seuil atteint: 100$ aux USA, et 70€ en France.

> PSY, le rappeur coréen, aurait ainsi touché un million de dollars avec son "Gangnam Style".

Simon Tenenbaum et BFMbusiness.com