BFM Business

Une PME française participera aux effets spéciaux d’Avatar

Les trois prochains volets d'Avatar sont attendus pour 2016, 2017 et 2018.

Les trois prochains volets d'Avatar sont attendus pour 2016, 2017 et 2018. - Twientieth Century Fox

James Cameron a choisi la société SolidAnim pour participer aux trois prochains volets d’Avatar. La PME propose une solution pour visualiser en direct certains effets spéciaux, pour faciliter le travail du réalisateur et diminuer le travail de postproduction.

C’est lors d’un salon consacré aux effets spéciaux que la rencontre a eu lieu entre le studio SolidAnim, basé en banlieue parisienne et à Angoulême, et les équipes du réalisateur James Cameron. Et elle fut concluante car la PME va collaborer aux 3 prochains volets d’Avatar, prévus en 2016,2017 et 2018, dont chacun sera doté d'un budget de 300 millions de d'euros.

Fondé en 2007, ce studio a fait le pari de développer une solution baptisée Solid Track, très utile aux réalisateurs. "Cette technologie aujourd’hui on est très très peu à la proposer. C’est un outil qui permet de visualiser en temps réel les effets spéciaux", explique Isaac Partouche, co-fondateur de SolidAnim à BFM business.

"Concrètement, vous avez énormément de fonds verts et bleus et de personnages virtuels à afficher dans ce type de film. Tous ces effets spéciaux sont faits en post-production, donc après la prise de vue réelle ce qui prend plusieurs semaines voire plusieurs mois parfois", poursuit le dirigeant.

Pour le réalisateur, le gain est donc appréciable : il peut visualiser instantanément les décors et ses personnages virtuels, voire les deux en même temps, et ainsi affiner ses prises de vues.

D'autres contrats avec des studios américains

De plus, le recours à cette technologie rend le travail de post-production plus léger… et représente donc un gain financier.

Le studio emploie actuellement 20 personnes et a affiché un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euros l’année dernière, avec un taux de croissance de 30% par an. L’objectif est d’atteindre une croissance de 50% par an dès 2015 pour parvenir à un chiffre d’affaire de 4 à 6 millions d’euros. 

Une performance que la société compte réaliser grâce à d’autres contrats passés avec des grands studios américains. SolidAnim est ainsi en charge de certains effets spéciaux du second volet d’Alice aux pays des merveilles produit par Disney, qui doit être en salle en mai 2016. Mais aussi de l’adaptation au cinéma du jeu vidéo Warcraft dont la sortie est également prévu pour dans deux ans.

C.C. avec BFM Business