BFM Business

Une nouvelle jeunesse pour les gants préférés d'Yves Saint-Laurent

La marque Lafabre Cadet officie toujours dans ses ateliers de Millau, la capitale historique du gant.

La marque Lafabre Cadet officie toujours dans ses ateliers de Millau, la capitale historique du gant. - -

Le gantier Lavabre Cadet, la marque préféré du créateur Yves Saint Laurent, a été racheté par le spécialiste des bracelets montres de luxe, Camille Fournet, pour élargir son activité maroquinerie.

Yves Saint Laurent fait l'actualité avec deux films sur la vie du créateur de mode, dont l'un est sorti mercredi 8 janvier. Côté entreprises, c'est la marque de gants préféré d'YSL qui fait la Une. Le gantier Lavabre Cadet a été racheté par le spécialiste de la maroquinerie de luxe et du bracelet-montre, Camille Fournet.

Le gantier, aussi peu connu qu'il soit du grand public, est une institution dans l'artisanat de luxe. Il fait partie des derniers maîtres gantiers français, qui dessine et produit l'intégralité de ses collections en France, dans ses ateliers de Millau, la capitale historique de la ganterie, où il est installé depuis sa création, en 1946.

L'artisan qui travaille les peaux les plus précieuses, du vison au crocodile en passant par l'autruche, a accumulé les collaborations prestigieuses. La Maison a ainsi réalisé des gants pour Christian Dior, puis Chanel, Yves Saint Laurent, Hubert de Givenchy ou encore Karl Lagerfeld.

Camille Fournet développe son activité maroquinerie

Parmi ses égéries autoproclamées, outre Yves Saint Laurent, figure le gentleman cambrioleur Arsène Lupin, qui utilise les gants de cuirs de la marque pour ne laisser aucune trace de son passage sur les lieux de ses intrusions.

De son côté, Camille Fournet est le spécialiste des bracelets de montre au raffinement ultime, que lui commandent d'ailleurs nombre de grands noms de l'horlogerie. Une activité qui constitue aujourd'hui 90% de son chiffre d'affaires.

L'entreprise a élargi son activité à la maroquinerie ces dernières années, via la création de sacs, porte-documents, portefeuilles et accessoires. Elle compte justement sur l'acquisition du gantier pour renforcer la part de cette activité dans ses résultats.

Le bilan du gantier a beau ne pas être mirobolant, il recèle un fort potentiel de croissance. Il réalisait en 2011 un chiffre d'affaires de 251.500 euros, en croissance de 14,11% tout en augmentant sa rentabilité: son résultat net passait de 32.200 euros en 2010 à 56.000 euros l'année suivante.

Nina Godart