BFM Business

Tourisme : la fréquentation des campings en baisse de 10 %

Les prix dans les campings sont aussi élevés qu'une petite location ou qu'un séjour en village vacances.

Les prix dans les campings sont aussi élevés qu'une petite location ou qu'un séjour en village vacances. - -

Après des années de hausse, les campings français ont vu leur fréquentation baisser de 10 % cet été, selon les chiffres publiés jeudi 23 août par le cabinet Protourisme. La crise et la météo sont à l’origine des mauvais résultats.

Le bilan touristique de l’été 2012 est décevant pour les professionnels, et en particulier pour les campings. Selon l’étude publiée jeudi par le cabinet Protourisme, la fréquentation des campings a baissé de 10 % sur les sept premières semaines de la saison d’été.

Mis à part un léger repli en 2007, la fréquentation de l’hôtellerie de plein air progressait depuis des années en en France. Cette baisse pour l’été 2012 s’explique notamment par la mauvaise météo, un facteur auquel le camping reste très sensible malgré le développement des mobil homes. Mais aussi par le fait que les Français sont moins partis en vacances et ont resserré leur budget à cause de la crise.

Le camping victime de sa montée en gamme ?

Aujourd’hui, même le camping devient trop cher. Depuis quelques années, les opérateurs de l'hôtellerie de plein air ont multiplié les investissements pour offrir davantage d'hébergements locatifs et monter en gamme. En conséquence, le prix d'une semaine en mobil home se situe désormais entre 500 et 1000 euros.

Ces prix sont aussi élevés qu'une petite location ou qu'un séjour en village vacances. Ces derniers lieux ont, d’ailleurs, multiplié les promotions cette année. Une stratégie payante puisque les villages vacances sont les seuls à avoir vu leur nombre de nuitées augmenter cet été, de 2 %. A l'inverse, dans les campings, pour la première fois depuis longtemps, il y a eu un regain d'intérêt pour les nuits passées sous les tentes.

Karine Vergniol et BFMbusiness.com