BFM Business

Tourisme: la France perd de son attrait

Trop chers et peu tournés vers l'étranger, les cafés parisiens ont perdu de leur attrait selon le Forum économique mondial.

Trop chers et peu tournés vers l'étranger, les cafés parisiens ont perdu de leur attrait selon le Forum économique mondial. - -

Dans son rapport sur le tourisme publié le 6 mars, le Forum économique mondial dégrade la France de quatre places. Selon lui, les autorités françaises auraient délaissé le tourisme qui ne serait pas une priorité.

La France perd de son attractivité touristique. Dans le classement du Forum économique mondial publié le 6 mars, l'Hexagone passe de la troisième à la septième place. L'explication: le tourisme est un peu moins une priorité qu'avant.

Avec la crise, les autorités françaises ont eu d'autres préoccupation à l'inverse d'autres pays. C'est le cas de l'Autriche par exemple, qui nous a doublés au classement et arrive désormais troisième.

Trop chère ?

La France est aussi pénalisée par la lourdeur de sa fiscalité ou encore son droit du travail. Enfin, elle est considérée comme trop chère : notre note de "compétitivité prix" est en dessous de la moyenne. Même si la cherté n'est pas toujours un problème. Pour preuve, la Suisse est première du classement depuis sa création il y a dix ans alors que les prix y sont élevés.

Septième, cela reste quand même une bonne place. Parmi nos principaux atouts : la richesse des sites culturels, la qualité des routes et du réseau ferroviaire, et la sécurité sanitaire. Mais la compétition est de plus en plus difficile. Comme le signale l'une des responsables de l'étude, "nous sommes dans un monde concurrentiel et le voyage n'est plus un luxe, c'est devenu un secteur industriel".

Dorothée Balsan