BFM Business

Thomas Valentin (M6): "Paris Première pourrait tripler son audience" en devenant gratuite

Thomas Valentin était l'invité d'Hedwige Chevrillon sur BFM Business, ce mercredi 8 janvier.

Thomas Valentin était l'invité d'Hedwige Chevrillon sur BFM Business, ce mercredi 8 janvier. - -

Le vice-président de M6 était l'invité de BFM Business, ce mercredi 8 janvier. Il est notamment revenu sur la volonté de son groupe de faire passer la chaîne Paris Première sur la TNT gratuite.

M6 a connu une mauvaise année 2013. Les audiences de la chaîne ont chuté après avoir connu de belles hausses en 2011 et 2012. Invité de BFM Business ce mercredi 8 janvier, Thomas Valentin, le vice-président du groupe, est cependant resté optimiste.

Cette chute est due "à un effet de base par rapport à 2012", qui, selon lui, était "une année exceptionnelle". "Mais si on prend davantage de recul, sur cinq ans, M6 est le groupe de télévision qui a le plus accru son audience", a-t-il fait valoir.

Pour 2014, l'un des projets du groupe est de faire passer l'une de ses chaînes, Paris Première, sur la TNT gratuite. Thomas Valentin a encore confirmé ce mercredi que le groupe demandera ce passage "dès que cela sera possible".

"La TNT payante a été un échec"

Il a indiqué que "nous pensons pouvoir convaincre le CSA, que Paris Première est une chaîne vraiment différente des 25 qui existent déjà sur la télévision gratuite. Car c'est une chaîne qui offre des programmes que l'on ne trouve pas ailleurs, qui vise les CSP+, et qui va apporter un peu plus d'Aïda et un peu moins de Nabila".

Il a expliqué que Paris Première "pâtit d'une situation qui n'est pas de son fait". "La TNT payante a été un échec car plusieurs groupes ont décidé de retirer leurs chaînes" de ce canal , a-t-il d'abord argué. Et "Paris Première a été victime d'une autre décision: celle des opérateurs, qui ont décidé de ne pas compenser les pertes publicitaires vers les chaînes de TNT gratuites et donc de ne pas contribuer au financement de ces chaînes", a-t-il poursuivi.

Thomas Valentin a estimé que Paris Première, si elle devient gratuite, "sera plus puissante, plus ambitieuse". "On peut imaginer que l'audience va tripler et que les recettes publicitaires vont évidemment augmenter". Il a ajouté que "la part d'audience sera augmenté dans le même ordre de grandeur", c’est-à-dire qu'elle serait multipliée par trois.

J.M.