BFM Business

Thomas Cook France en cessation de paiement

-

- - AFP

La filiale française du voyagiste britannique, qui a déclaré faillite, a annoncé jeudi qu'elle s'était déclarée en cessation de paiement et qu'elle allait déposer une demande de mise en redressement judiciaire.

Après la faillite retentissante de sa maison-mère britannique, quatre jours plus tôt, le voyagiste Thomas Cook France s'est déclaré jeudi en cessation de paiement à l'issue d'un Comité central d'entreprise et s'apprête à déposer une demande de mise en redressement judiciaire, comme annoncé mardi soir. La filiale française – en tenant compte de son tour-opérateur Jet Tours – fait voyager 300.000 personnes chaque année et emploie près de 800 salariés en France.

"Les instances représentatives du personnel ont rendu un avis favorable à l'unanimité sur le projet de déclaration de cessation des paiements et d'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire (...) L'objectif reste d'assurer la continuité de l'activité de l'entité française et d'avancer rapidement sur une solution de reprise", a précisé dans un communiqué la filiale française du groupe britannique. Le réseau de 250 agences franchisées, qui sont indépendantes financièrement et juridiquement, n'est pas concerné par la cessation de paiements.

Thomas Cook, après 178 ans d'existence, a mis la clef sous la porte du jour au lendemain après avoir échoué au cours du week-end à trouver des fonds nécessaires pour sa survie. Le groupe lourdement endetté a vu son horizon s'assombrir ces dernières années à cause de la concurrence acharnée des sites de voyages à bas prix et de la frilosité de touristes inquiets notamment du Brexit. Le rapatriement des 600.000 clients en vacances dans le monde est en cours.

J. B. avec AFP