BFM Business

TF1 : jusqu'à 22 millions d'euros de recettes publicitaires si les Bleues vont en finale

Wendie Renard lors de France-Corée du Sud, au Parc des Princes le 7 juin 2019

Wendie Renard lors de France-Corée du Sud, au Parc des Princes le 7 juin 2019 - Kenzo TRIBOUILLARD / AFP

Près de 10 millions de téléspectateurs ont suivi le premier match de l'équipe de France féminine en Coupe du monde vendredi dernier. Un score aussi exceptionnel qu'inattendu pour TF1 qui a décidé d'augmenter le tarif des publicités pour les prochaines rencontres des Bleues.

Face au succès des Bleues, les annonceurs vont devoir passer à la caisse. Pour les prochains matches de poules, mercredi contre la Norvège et lundi prochain contre le Nigeria, TF1 fait grimper ses tarifs publicitaires de 60%.

Ainsi, le spot de 30 seconde à la mi-temps, commercialisé jusque là 73 000 euros, est désormais vendu 116 000 euros (hors rabais), selon la grille tarifaire publiée ce mardi par la régie publicitaire de la chaîne. La coupure avant le coup d'envoi passe, elle, de 63 000 euros à 95 000 euros les 30 secondes de réclame, soit 50% de hausse.

TF1 a visiblement été surpris par le succès d'audience du match d'ouverture de l'équipe de France féminine contre la Corée du Sud, avec près de 9,83 millions téléspectateurs pour 44,3% de part de marché, selon Médiamétrie. Une audience à laquelle il faut ajouter les 826 000 téléspectateurs qui ont suivi la rencontre sur Canal+, co-diffuseur de la compétition. 

8,5 millions de recettes publicitaires si les Bleues calent

Une progression spectaculaire par rapport à la dernière rencontre des Bleues en Coupe du monde, il y a 4 ans, en quart de finale contre l'Allemagne sur W9, avec 4,12 millions de téléspectateurs. Il s'agissait d'un record à l'époque pour un match de football féminin. 

TF1 a déboursé une dizaine de millions d'euros pour les droits de la compétition et la chaîne est bien partie pour rentrer dans ses frais. Selon Publicis Media, en prenant en compte ces nouveaux tarifs, TF1 devrait encaisser 8,5 millions d'euros de recettes publicitaires (dont 2 millions pour le sponsoring et le digital), si les Bleues ne dépassent pas les phases de poules. 

Et si les Françaises parviennent jusqu'en finale, l'événement serait particulièrement rentable pour la Une, avec 22 millions d'euros de recettes publicitaires (dont 2,5 millions pour le sponsoring et le digital), selon les estimations de Publicis Media.