BFM Business

Richemont pourrait finalement conserver Lancel

Richemont va conserver la marque de maroquinerie Lancel.

Richemont va conserver la marque de maroquinerie Lancel. - -

Les rumeurs, persistantes, indiquaient que le groupe suisse Richemont réfléchissait à vendre Lancel. Ce vendredi 8 novembre, le directeur financier a déclaré que le groupe allait conserver le maroquinier.

Les sacs Lancel sont-ils, oui ou non, à vendre? Le directeur financier du groupe suisse Richemont, Gary Saage, vient d'indiquer, ce vendredi 8 novembre, que le groupe comptait conserver la marque de maroquinerie. "Cela a plus de sens de la conserver".

Pourtant les rumeurs sont tenaces. Fin septembre, Le Figaro révélait que Richemont avait mandaté la banque d'affaire Nomura pour trouver un repreneur. Déjà en mai, Johann Rupert, le fils du fondateur et président du conseil d'administration, avait fait savoir qu'il n'excluait pas de vendre les marques dont les performances s'étaient avérées décevantes.

Résultats en dents de scie

Et le maroquinier français, depuis 15 ans sous le giron du Suisse, connaît des résultats en dent de scie. Après avoir enchaîné plusieurs années dans le rouge, Lancel finit par renouer avec l'équilibre en 2011, avec une marge de 10%. Mais ce n'était qu'un répit, car l'enseigne devrait afficher des pertes de 20 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 350 millions pour l'exercice clos fin mars.

Les rumeurs s'étaient amplifiées après le départ de Marty Wikstrom, en mai, qui pilotait la division de mode et accessoires. Elle se concentrait sur Lancel, considérée par les investisseurs comme la marque en première ligne pour une éventuelle cession.

Diane Lacaze