BFM Business

Richard Branson (Virgin): "Nous avons perdu un tiers de notre valeur"

Richard Branson a fondé le groupe Virgin en 1970.

Richard Branson a fondé le groupe Virgin en 1970. - Flickr cc - D@LY3D

Le patron de Virgin a déploré les conséquences du vote du Brexit sur la chaîne de télévision britannique ITV ce mardi.

"On ne se porte pas plus mal que les autres, mais je pense que nous avons perdu un tiers de notre valeur", a déclaré Richard Branson mardi au sujet de Virgin et des conséquences du vote du Brexit pour le groupe qu’il dirige.

Interviewé mardi sur la chaîne de télévision britannique ITV, le patron milliardaire a par ailleurs annoncé avoir annulé l'acquisition d'une grosse entreprise au Royaume-Uni à cause du Brexit. "Nous étions sur le point de réaliser une très grosse opération et nous avons annulé cette opération qui aurait représenté 3.000 emplois. Ce genre de choses se passe partout dans le pays", a assuré le patron, sans dévoiler le nom de sa cible.

"Ce pays va entrer en récession"

"La livre a chuté à son plus bas niveau en 30 ans. Ce pays va entrer en récession... Les banques sont massacrées, ce qui signifie qu'elles ne prêteront plus d'argent", a ajouté l'homme d'affaires, dont la holding Virgin Group possède des participations dans une galaxie d'entreprises allant des compagnies aériennes à la télévision en passant par la banque.

Fervent partisan du maintien dans l'Union européenne, il avait déjà appelé la veille le Parlement à prendre au sérieux la pétition demandant un nouveau référendum, qui a recueilli près de 4 millions de signatures. "La décision sur l'avenir du Royaume-Uni s'est fondée sur de fausses promesses", a fait valoir celui qui a fondé Virgin en 1970.

A.R. avec AFP