BFM Business

Quand les patrons du CAC40 mouillent le maillot

Carlos Tavares (à gauche) aux côtés d'Alain Prost (à droite), en marge du Grand Prix de Monaco de mai dernier.

Carlos Tavares (à gauche) aux côtés d'Alain Prost (à droite), en marge du Grand Prix de Monaco de mai dernier. - -

En embauchant Carlos Tavares, PSA va accueillir dans ses rangs un dirigeant réputé mais aussi un amoureux de sport automobile. Mais il n'est pas le seul patron à pratiquer ou avoir pratiqué avec passion un sport.

Carlos Tavares est désormais un transfuge de Renault vers PSA dont il deviendra le nouveau président du directoire en 2014. En récupérant l'ancien numéro deux de son rival, le constructeur sochalien s'offre un ingénieur de renom, mais aussi un amoureux du sport automobile.

En effet, ce n'est pas pour rien que Carlos Tavares a relancé la mythique marque Alpine quand il était chez Renault. On l'a souvent aperçu au volant de différents bolides ou aux côtés d'Alain Prost, quadruple champion du monde de Formule 1. Il a même sa propre écurie de course: Clementeam, du nom de sa fille.

Outre le futur numéro un de PSA, nombreux sont les dirigeants d'entreprises à pratiquer un sport ou à l'avoir pratiqué. Voici quelques exemples parmi les plus notables.

> Frédéric Oudéa, de Société Générale aux terrains de football

Dans un portait très détaillé, Challenges montre à quel point le ballon rond compte pour le PDG de Société Générale. Frédéric Oudéa a été le meneur de jeu de l'équipe des anciens de l'ENA.

Très assidu, une blessure en 1997 l'oblige toutefois à stopper ses entraînements. Néanmoins, il rechausserait de temps en temps les crampons avec l'Inspection des Finances pour battre la Cour des comptes, deux corps de la haute fonction publique parmi les plus prestigieux.

Outre le football, Frédéric Oudéa pratique le tennis, notamment avec le président d'Orange, Stéphane Richard, son grand ami et camarade de promo de l'ENA.

> Louis Gallois, petit joueur de rugby mais grand supporter

Né à Montauban, l'ancien numéro un d'EADS et de la SNCF a confié, dans un entretien au site de la région Midi-Pyrénées, son amour pour l'Ovalie. S'il a pratiqué modérément le rugby "parce qu ['il] n’avait pas le gabarit, donc [il] n’a pas été un joueur sérieux", dixit l'intéressé, il a fait plus d'étincelles dans les tribunes de l'Union Sportive Montalbanaise.

" Je ne suis plus allé au stade pendant un certain temps lorsque je suis monté à Paris. J'ai recommencé dans les années quatre-vingt. Donc je reviens au stade relativement régulièrement. Pas tellement pour voir Montauban, mais plutôt pour voir le Stade Français à Jean Bouin ou, bien sûr, l’équipe de France au stade de France", explique-t-il dans cet entretien.

> Marwan Lahoud ne contourne pas les obstacles

En 2011, la Fédération française d'équitation signe un partenariat avec EADS pour que l'entreprise donne son nom à un circuit: le French tour EADS. Rien de si surprenant.

Le directeur général délégué à la stratégie et au marketing du groupe d'aéronautique, Marwan Lahoud, monte régulièrement à cheval. Il est même le président de l'Association des cavaliers de saut d'obstacles en France. Selon le Journal du Net, Buffy C, Livius Z ou Parceval sont ses montures favorites, celles qui lui permettent de réussir avec brio les concours hippiques.

> Gérard Mestrallet, le cheval et le vélo

Comme Marwan Lahoud, ou Gérard Rameix, le président de l'AMF, Gérard Mestrallet, le PDG de GDF Suez pratique avec passion l'équitation. Mais selon Le Monde, il est également un très grand amateur de vélo qui "n'hésite pas à grimper le Tourmalet pour se prouver ce dont il est capable".

> Jean-Paul Chifflet, motos et rugby

L'Ardèchois et directeur général de Crédit Agricole S.A. a deux passions: les Harley Davidson et le rugby, qu'il a énormément pratiqué dans sa jeunesse. Selon Capital, il a joué troisième ligne au FC Tournon-Tain, et compare l'état-major du Crédit Agricole à une équipe. Il faut bien être rugueux comme un rugbyman pour solder la débâcle Emporiki, le boulet grec du Crédit Agricole.

> Paul Dubrule, le cycliste acharné

Le co-fondateur du groupe Accor, désormais en retrait, ne ménage pas ses efforts. Cycliste notoire, il a parcouru 15.000 kilomètres pour aller de Paris à Angkor, en 2002, pour inaugurer une école hôtelière. Un périple de près de huit mois et qui lui a permis d'écrire un livre relatant cette aventure.

Cet ancien patron avait l'habitude, dans sa jeunesse, de partir visiter ses parents en vélo, passant ainsi de la Suisse à la Belgique. "Je fais du vélo pour pouvoir continuer à fumer le cigare", déclarait-il, en 2003, à Libération.

> Daniel Bouton, le bon handicap au Golf

Société Générale se revendique "comme la banque du golf", parrainant notamment le Masters d'Evian. Son ancien PDG, Daniel Bouton, parti après l'affaire Kerviel en 2008, était lui-même un fervent golfeur. L'Express rapportait que son handicap de 3,5 l'a un temps placé parmi les 400 meilleurs français.

Julien Marion