BFM Business

Publicis aurait des vues sur Criteo

Publicis s'apprêterait à déposer une OPA sur Criteo.

Publicis s'apprêterait à déposer une OPA sur Criteo. - Criteo

Le géant de la publicité aurait entamé la procédure pour déposer une OPA sur la pépite française, selon plusieurs médias. Les deux sociétés ne font pas de commentaire.

Publicis va-t-il racheter la pépite française du web Criteo? L'hypothèse a en tout cas été soulevée par Boursier.com. Jeudi 28 août, le site citait "une source de marché" pour indiquer que le géant de la publicité examinerait l'opportunité de lancer une OPA sur l'entreprise spécialiste du "re-targeting", le reciblage publicitaire.

Ce vendredi 29 août, c'est Les Echos qui indique, sans citer ses sources, que les négociations auraient été amorcées dès la mi-2013, avant de redémarrer "il y a trois mois" et qu'elles "pourraient s'accélérer pour se conclure dans les jours qui viennent".

Les deux médias rappellent, par ailleurs, que ce scénario avait été évoqué dans une note de Natixis parue début juillet. Les analystes de la banque jugeaient alors cette possibilité "crédible".

Criteo flambe en Bourse

Contactés, ni Publicis, ni Criteo n'ont souhaité faire de commentaire. Une chose est néanmoins certaine: ces informations ont eu un impact notable sur le cours de Bourse de Criteo, qui, sur le Nasdaq, ce vendredi, prenait 15,24% vers 15h30.

Depuis sa fusion avortée avec Omnicom, Publicis est, en tout cas, parti à la recherche de cibles. Le 25 juin dernier, le patron du groupe, Maurice Levy, avait indiqué sur BFM Business avoir "des acquisitions en vue" dont une qui devait "être annoncée sous peu". "Nous sommes dans notre consolidation dans l'univers du numérique et notre consolidation dans les marchés émergents", précisait-il alors.

De son côté, Criteo fait face à une concurrence intensifiée sur son segment, et un marché publicitaire en ralentissement. L'entreprise a, par ailleurs, besoin de préparer des investissements pour continuer à développer leur technologie.

J.M.