BFM Business

Nuits parisiennes: Castel revient sur le devant de la scène

Castel devient un club ultra-privé qui nécessite d'être coopté par deux membres et débourser 500 euros chaque année.

Castel devient un club ultra-privé qui nécessite d'être coopté par deux membres et débourser 500 euros chaque année. - Castel

Seize entrepreneurs, dont Jacques-Antoine Granjon et Charles Beigbeder, ont décidé de racheter le club pour lui faire retrouver les grandes heures de son histoire. Mercredi 24 septembre, il va faire son grand retour.

Une nouvelle page s'écrit dans la légende Castel. Le club mythique des nuits parisiennes depuis 1961 se relance mercredi 24 septembre. Après 16 ans à la tête du lieu, Philippe Fatien a revendu, il y a quelques mois, le club.

Seize entrepreneurs ont décidé de se lancer dans ce défi – faire retrouver à Castel les grandes heures de son histoire. Cette holding réuni notamment Thierry Costes (groupe de restauration), Jacques-Antoine Granjon (Vente-Privée), Laurent Milchior (Etam), Guillaume et Nicolas Houzé (héritiers des Galeries Lafayette et du BHV), le banquier Grégoire Chertok, Christopher Descours (Weston, Bonpoint...), Charles Beigbeder (homme d'affaires) ou encore Laurent de Gourcuff, l'un des rois des nuits parisiennes.

Objectif: 2.000 membres

Mercredi soir, lors d'une soirée encore plus privée que d'habitude, les seize copropriétaires ont invité 350 personnes de leur réseau pour découvrir le nouveau Castel, entièrement redécoré avec des toiles de Keith Haring ou des dessins de Topor. Chacun repartira avec une carte de membre gratuite à son nom. Autant de prescripteurs triés sur le volet qui seront chargés de coopter les premiers membres payants.

En effet, pour franchir la célèbre façade rouge du 15 rue Princesse et profiter de son "dance floor" en sous-sol, il faudra être coopté par deux membres et débourser 500 euros chaque année. Seule alternative: être l'un des trois invités possibles à chaque visite d'un membre déjà encarté.

Selon Laurent de Gourcuff, 600 demandes de cartes ont déjà été déposées: "A terme, il devrait y avoir 2.000 membres comme dans les belles années du club."

Diane Lacaze avec AFP