BFM Business

Nintendo va passer une nouvelle année dans le rouge

Nintendo table sur une perte de 190 millions d'euros pour l'exercice en cours.

Nintendo table sur une perte de 190 millions d'euros pour l'exercice en cours. - -

La société nippone a lancé, ce vendredi 17 janvier, un avertissement sur résultat précisant s'attendre désormais à une perte nette de 190 millions d'euros pour l'exercice fiscal 2013-2014. L'entreprise a enregistré des ventes catastrophiques à Noël, sanctionnant la stratégie du groupe.

Il n'y pas que la casquette de Super Mario qui est rouge. Les comptes de Nintendo, eux aussi. Ce vendredi 17 janvier, le groupe nippon a lancé un avertissement sur résultat, expliquant s'attendre à un perte nette de 25 milliards de yens, soit 190 millions d'euros alors qu'il comptait être bénéficiaire auparavant.

Son chiffre d'affaires devrait également rétrécir à 590 milliards de yens alors que Nintendo tablait auparavant sur des revenus de 920 milliards de yens.

En cause: les mauvais chiffres de Noël. "Les ventes de consoles lors des fêtes de fin d'année n'ont pas atteint le niveau prévu et par conséquent le chiffre d'affaires sur les jeux a aussi été nettement inférieur aux attentes", a expliqué le patron du groupe, Satoru Iwata, lors d'une conférence de presse.

Le refus du mobile

Nintendo comptait écouler 9 millions de WiiU, sa console de salon, sur l'exercice 2013-2014. Au final il s'attend un chiffre trois fois moindre. Concernant sa console portable, la Nintendo 3DS les prévisions ne sont guère plus réjouissantes, Nintendo visant des ventes de 13,5 millions contre 18 millions auparavant.

Ces revers viennent sanctionner la stratégie du groupe japonais qui rechigne à prendre le virage du mobile, malgré le dynamisme du marché des smartphones et des tablettes.

Comme l'explique le Wall Street Journal, les investisseurs et les analystes ont appelé de leurs vœux des portages sur ces formats des franchises de Nintendo (Mario, Pokemon, Zelda, Metroid). Certains avancent que ces opérations pourraient doubler ou tripler le cours de Bourse de la société.

Mais la compagnie explique qu'elle a bâti son succès en réservant ces séries aux seules consoles qu'elle produit elle-même. En partageant ses franchises sur mobile, elle tuerait leur réputation tout comme les ventes de ses consoles.

Un produit qui "n'intéresse pas" le consommateur

Outre ce choix, Nintendo peine à trouver la bonne cible pour la WiiU, qui a fêté son premier anniversaire à Noël dernier. "Ils ont perpétuellement refusé de considérer que leur produit n'intéresse pas les consommateurs", explique Michael Pachter, un analyste basé à Los Angeles de Wedbush Securities, cité par Bloomberg.

"La WiiU est devenu console de jeu réservé aux fans de Nintendo, abonde Eiji Maeda, un analyste de SMBC Nikko, à Tokyo, également cité par Bloomberg. "La WiiU a besoin de titres novateurs pour attirer les joueurs occasionnels comme les joueurs réguliers", conclut-il.

Julien Marion avec AFP