BFM Business

Musique: Lagardère revend à perte ses parts dans Because

Un concert du groupe Justice, un des artistes phares produit par le label Because

Un concert du groupe Justice, un des artistes phares produit par le label Because - Justice/Because

Lagardère, qui avait pris 25% du label indépendant pour 15 millions d'euros, les a discrètement revendus pour 3 millions.

Lagardère est ressorti de Because tout aussi discrètement qu'il était entré. Le groupe d'Arnaud Lagardère, qui avait pris 25% du capital en 2007 via une augmentation de capital, vient de les revendre. 

Lagardère n'a pas gagné d'argent dans l'affaire. En effet, Lagardère avait dépensé 15 millions d'euros pour rentrer au capital, mais n'a touché que 3 millions d'euros lors de la revente. 

Leader des indépendants

Créé en 2004, Because revendique le rang de leader des labels indépendants. Il a produit des artistes comme Amadou & Mariam, Keziah Jones, Catherine Ringer, Manu Chao, Charlotte Gainsbourg, Justice, Metronomy, Sefyu, Major Lazer... 

Because est aussi actif dans l'édition musicale, les tournées (via sa filiale Corida) et les salles de concerts (il détient 53% de la Cigale). 

Au total, le groupe Because a perdu en 2012 un demi-million d'euros sur un chiffre d'affaires de 47 millions d'euros (+37%).

Chemins séparés

Suite au retrait de Lagardère, le capital se réparti entre les deux fondateurs, Emmanuel de Buretel (85%) et Eric Bielsa (15%). 

En 2012, les deux tiers du chiffre d'affaires provenaient de France, et la Grande-Bretagne n'a représenté que 5% des revenus. Toutefois, la holding de tête du groupe Because est une société britannique baptisée OEE Limited. Et Emmanuel de Buretel détient ses parts dans OEE Limited via une société immatriculée aux îles Caïmans et baptisée Ocean Music Enterprises Limited.

A noter qu'Emmanuel de Buretel et Eric Bielsa, qui viennent tous deux de la major britannique EMI, sont résidents britanniques depuis une quinzaine d'années. 

Rappelons que Lagardère a développé depuis quelques années ses propres activités dans la musique, en produisant des concerts (Grégoire, Florent Pagny...), des comédies musicales (Dracula, Disco, Salut les copains...), et en gérant des salles de spectacles (les Folies bergères, Casino de Paris, le Zenith de Paris).

Interrogés, Emmanuel de Buretel et Eric Bielsa se sont refusés à tout commentaire.